PARTIE I - LES BARRES PHOSPHORESCENTES
1.6.1. Les timbres d'usage courants métropolitains
1.6.22. Les timbres d'usage courant dans les DOM-TOM



1.6.22.1. Les Départements d'Outre-Mer (D.O.M)

Les D.O.M sont au nombre de cinq :
- Ile de la Guadeloupe (971)
- Ile de La Martinique (972)
- La Guyane (973)
- Ile de La Réunion (974)
- Ile de Mayotte (976) depuis le 31.03.11

Les cinq Départements n'ont pas suivi la même histoire philatélique.

1.6.22.1.1. Les barres phosphorescentes dans les D.O.M.

1.6.22.1.1.1. L'île de La Réunion

L'île de la Réunion a utilisé jusqu'au 31.12.74 des timbres de France Métropolitaine surchargés d'une contre-valeur en Francs CFA sans barre phosphorescente.


(Lettre du 17.07.74 de Saint Gilles les Hauts (La Réunion) à destination de Lannion (Côtes d'Armor))

(175FF CFA: Tarif LETTRE 20g avec recommandation du 04.01.71 au 15.09.73)
(0.25FF CFA : LETTRE 20g - 150FF CFA : Taxe de recommandation)

Les « Marianne de Cheffer » ont été imprimées sur du papier avec une gomme métropolitaine brillante
Les « Marianne de Béquet » ont été imprimées sur du papier avec une gomme tropicale mate à l'exception des tirages 0.50FF Frouge « Marianne de Béquet » suivants qui ont été effectués sur du papier avec une gomme métropolitaine :
- 11.12.70 (1er sur TD6-1)
- 28.12.70 au 30.12.70, 25.01.71 et 26.01.71 (9e sur TD6-1)

Le tirage du 03.09.74 au 07.09.74 (partie du 4e tirage sur TD6-4) du 0.80FF « Marianne de Béquet » surchargé « 40 FCFA » est le dernier tirage avec une contre-valeur en Francs CFA.


A partir du 01.01.75, la surcharge en Francs CFA a été supprimée et des tirages spécifiques (en feuille et carnets) pour les D.O.M. y ont été utilisés.


(Lettre du 31.12.74 de Sainte-Clotilde (La Réunion) à destination de Pellegrue (Gironde))
(Dernier jour d'utilisation des timbres CFA à La Réunion)

(0.40FF CFA: Tarif LETTRE 20g du 16.09.74 au 31.12.74)

Les premiers tirages sont sans barre phosphorescente et imprimés sur du papier avec une gomme tropicale.


(Lettre du 25.09.75 de Combuston de (La Réunion) à destination de Saint-Denis (La Réunion))

(0.60FF vert « Marianne de Béquet » de carnet sans barre phosphorescente)
(0.60FF : Tarif PNU 20g du 01.01.75 au 01.02.76)

Le 29e tirage du 0.50FF rouge « Marianne de Béquet » (TD6-2) du 22.02.74 sur du papier avec gomme tropicale et sans barre phosphorescente a été utilisé à La réunion.

Les premières barres phosphorescentes sur les timbres imprimées spécifiquement pour les D.O.M. apparaîtront lors du tirage du 32e tirage (TD6-4) du 0.50FF rouge « Marianne de Béquet » sur du papier avec gomme tropicale du 09 au 11.08.74.

Sur la « Marianne de Béquet » les tirages avec ou sans barre phosphorescente vont se succéder.

Liste des tirages spécifiques pour les D.O.M. sur du papier avec gomme tropicale imprimés avec barres phosphorescentes :

- 0.50FF rouge « Marianne de Béquet » : tirage du 09.08.74 au 11.08.74 sur TD6-4 (partie du 32e tir.)
Le tirage du 12.07.77 imprimé sur la presse TD6-7 a été vendu uniquement en métropole. Il a été utilisé une fin de bobine avec du papier gomme tropicale qui avait servi le 11.07.77 à imprimer le 1.00FF rouge « Marianne de Béquet » (7e tirage)


(Bloc de timbre timbres avec une gomme tropitale issu du tirage du 12.07.77)

- 0.80FF rouge « Marianne de Béquet » : tirages du 06.05.74 au 09.05.74 sur TD6-2 (partie du 2e tir.) et du 27.11.75 au 01.12.75 sur TD6-7 (partie du 11e tir.)
- 0.80FF vert « Marianne de Béquet » typo : tirage du 09.07.76 au 13.07.76 sur presse n°6 (A+B) et le 09.08.77 sur presse 6 (I+D)
- carnet de 20 timbres 0.80FF vert « Marianne de Béquet » taille-douce : tirage du 27.08.76 sur TD6-7
- 1.00FF rouge « Marianne de Béquet » : tirages du 08.07.76 au 10.07.76 sur TD6-6, 17.08.76 au 21.08.76 sur TD6-4 et 06.07.77 au 11.07.77 sur TD6-7
- carnet de 10 timbres 1.00FF rouge « Marianne de Béquet »

A partir de la « Sabine de Gandon » tous les tirages de feuille et de carnet utilisant un papier avec une gomme tropicale seront imprimés avec des barres phosphorescentes.


1.6.22.1.1.2. L'île de Mayotte

L'archipel des Comores a obtenu son indépendance en 1975. L'île de Mayotte est la seule île de l'archipel à avoir choisi de rester française et est devenue une Collectivité Territoriale française.
De 1976 à 1996, l'île de Mayotte a été approvisionnée en timbres utilisés en France Métropolitaine et dans les D.O.M.


(Lettre du 3.12.96 de Dzoumogne (Mayotte) à destination de Mamoudzou (Mayotte) au tarif LETTRE 20g)
(3.00FF : Tarif LETTRE 20g du 18.03.96 au 31.12.01)
(TVP rouge « Marianne du Bicentenaire » avec deux barresu phosphorescentes)


A partir du 01.01.97, suite au retour de son autonomie postale, l'Administration Postale de Mayotte a pu émettre ses propres timbres.
Une période transitoire d'affranchissement mixte France-Mayotte a été autorisée du 01.01 au 29.03.97.

Depuis 1997, tout comme Saint-Pierre-et-Miquelon, Mayotte utilise des:
- timbres dit « Commémoratif » avec la mention « RF - MAYOTTE » sans barre phosphorescente
- timbres d'usage courant surchargés « MAYOTTE » imprimés avec des barres phosphorescentes.

Les premiers timbres de Mayotte avec des barres phosphorescentes sont les timbres d'usage courant de la première série « Marianne du Bicentenaire ».



Le tirage du 06-07.12.95 du 0.10FF bistre-noir « Marianne du Bicentenaire » sur la presse RGR-1 est le premier tirage surchargé « MAYOTTE ».



(Carte postale du 12.01.97 de l'Ile de Mayotte à destination de Honguemare Guenouville (Eure) au tarif LETTRE 20g)
(Cachet " N'habite pas à l'adresse indiquée - Retour à l'envoyeur")
(Traitée le 20.01.97 à Bourg Achard (Eure))
(Traitée le 21.01.97 à Evreux (Eure))

(3.00FF : Tarif LETTRE 20g du 18.03.96 au 31.12.01)
(0.10FF brun-noir « Marianne du Bicentenaire » avec une barre phosphorescente à droite surchargé "Mayotte")
(0.20FF émeraude « Marianne du Bicentenaire » avec une barre phosphorescente à droite surchargé "Mayotte")

Dès le second semestre 1997, la première émission « Marianne du Bicentenaire » sera remplacée par la nouvelle « Marianne du 14 Juillet - La Poste ».


(Lettre du 23.12.97 de Mamoudzou (Mayotte) à destination de Mamoudzou (Mayotte) au tarif ECOPLI 20g)
(2.70FF : Tarif ECOPLI 20g du 18.03.96 au 31.12.01)
(2.70FF vert « Marianne du 14 Juillet - La Poste » avec une barre phosphorescente à droite surchargé "Mayotte")

Le premier carnet de Mayotte a été émis le 14.04.98.

Le carnet autocollant « Euro » a été également surchargé "MAYOTTE". Il a été mis en vente le 24.05.99.

Le 11.07.01, suite à un référendum, Mayotte devient une Collectivité Départementale d'Outre-Mer.
Le 29.03.09, la population mahoraise s'est prononcée à plus de 95% pour faire de l'Ile de Mayotte le 101ème département français dès 2011.
Depuis le 31.03.11, comme dans les autres départements d'Outre-Mer, les timbres français ont cours marquant la fin des émissions spécifiques de Mayotte.


1.6.22.1.1.3. Les autres D.O.M.

Les autres D.O.M utilisent des timbres d'usage courant ayant cours en France Métropolitaine imprimés sur du papier avec une gomme tropicale. Ils n'ont pas de barre phosphorescente.


1.6.22.2. Les Territoires d'Outre-Mer (T.O.M.)

Chaque T.O.M. a une histoire philatélique très liée à son histoire politique.

Depuis la révision constitutionnelle du 23.03.03, plusieurs T.O.M. ont été regroupés au sein des Communautés d'Outre-Mer (C.O.M.).

Sont regroupées au sein des C.O.M., Saint-Pierre-et-Miquelon, Mayotte, Wallis-et-Futuna, et la Polynésie Française.

La Nouvelle Calédonie est une collectivité sui generis ("de son propre genre") rattachée à la France suite aux Accords de Nouméa du 05.05.98.


1.6.22.2.1. Saint-Pierre-et-Miquelon (975)

Saint-Pierre-et-Miquelon est devenu un T.O.M. en 1946 et un D.O.M en 1976 utilisant des timbres métropilitains.


(Lettre du 10.01.83 de Saint-Pierre (Saint-Pierre et Miquelon) à destination de Paris (Paris) au tarif Lettre 20g)
(1.80FF : Tarif Lettre de 20g à destination de la France métropolitaine du 01.06.82 au 31.05.83)
(1.80FF rouge « Liberté de Gandon » avec deux barres phosphorescentes)

 


(Lettre du 08.02.85 de Saint-Pierre (Saint-Pierre et Miquelon) à destination de Toulon (Var) au tarif Lettre 20g)
(2.10FF : Tarif Lettre de 20g à destination de la France métropolitaine du 02.07.84 au 31.07.86)
(2.10FF rouge « Liberté de Gandon » avec deux barres phosphorescentes issu de carnet)


Depuis 1985 Saint-Pierre-et-Miquelon est une Collectivité Territoriale de la République Française à statut particulier (loi n° 85-595 du 11.06.85) utilisant:

- des timbres dit « Commémoratif » avec la mention « RF - SAINT PIERRE ET MIQUELON » sans barre phosphorescente.
- des timbres d'usage courant, de feuille et de carnet, surchargés « ST-PIERRE ET MIQUELON » et imprimés sur les séries de la France Métropolitaine.

Les premiers timbres Saint-Pierre-et-Miquelon avec des barres phosphorescentes sont les timbres d'usage courant de la première série « Liberté de Gandon ».
Cette série a été mise en vente le 04.02.86.



Le tirage du 30.12.85 du 2.20FF rouge « Liberté de Gandon » (type II) sur la presse TD6-7 est le premier tirage surchargé « ST-PIERRE ET MIQUELON ».


Les surcharges sont imprimées directement sur une presse TD6 avec un bloc typographique.


(Lettre du 29.10.85 de Saint-Pierre (Saint-Pierre et Miquelon) à destination de Nice (Alpes-de-Haute-Provence) au tarif Lettre 20g)
(2.20FF : Tarif Lettre de 20g à destination de la France métropolitaine du 01.08.85 au 31.07.86)
(2.20FF rouge « Liberté de Gandon » avec deux barres phosphorescentes surchargé "ST-PIERRE ET MIQUELON" issu de carnet)



(Lettre du 25.09.86 de Saint-Pierre (Saint-Pierre et Miquelon) à destination de Saint-Pierre (Saint-Pierre et Miquelon) au tarif Lettre 20g)
(1.40FF : Tarif particulier Lettre de 20g à destination de Saint-Pierre et Miquelon 01.08.86 au 31.07.87)
(1.00FF olive foncé « Liberté de Gandon » avec une barre phosphorescente à droite surchargé "ST-PIERRE ET MIQUELON")

(0.40FF brun foncé « Liberté de Gandon » avec une barre phosphorescente à droite surchargé "ST-PIERRE ET MIQUELON")


(Lettre du 05.03.87 de Saint-Pierre (Saint-Pierre et Miquelon) à destination de Brumath (Bas-Rhin) au tarif Paquet-poste non urgent 100g avec recommandation R2)
(11.40FF : Tarif Paquet-poste non urgent de 100g du 01.08.86 au 31.07.87)
(Port : 3.50FF - Recommandation : 7.90FF)
(Il manque 1.00FF d'affranchissement...!)
(0.40FF brun foncé « Liberté de Gandon » avec une barre phosphorescente à droite surchargé "ST-PIERRE ET MIQUELON")

(10.00FF violet « Liberté de Gandon » avec deux barres phosphorescentes surchargé "ST-PIERRE ET MIQUELON")

Les timbres-poste utilisés pour le conditionnement du premier carnet fermé proviennent du 20ème tirage (tirage du 12.06.86 sur TD6-5). Ils sont au type I contrairement aux timbres de feuille qui sont au type II.
Les surcharges ont été imprimées probablement directement sur la presse Taille-Douce à laquelle a été ajouté un bloc typographique. En effet, une impression sur une presse Typo rotative est impossible sur des timbres-poste de carnets.

Ce carnet permettait d'affranchir des lettres simples à destination de la France et des Etats-Unis.

Le premier carnet ouvert a été émis le 14.11.91. Plusieurs autres tirages ont été réalisés sur ce premier carnet autocollant.


Les Timbres-Taxe de la série « Insectes » ont été surchargés « ST-PIERRE ET MIQUELON » (Surcharge verticale imprimée en rouge).
Les Timbres-Taxe n'ont pas de barre phosphorescente.


Un seul timbre dit « commémoratif » a été imprimé avec surcharge « ST-PIERRE ET MIQUELON ». Ce timbre émis le 13.05.98 est sans barre phosphorescente.

Des entiers postaux surchargés « ST-PIERRE ET MIQUELON » ont également été confectionnés.

 

A partir de la première série de la Marianne « Marianne et l'Europe » émise le 29.10.08 la mention « ST-PIERRE ET MIQUELON » de la surcharge est remplacée par « SPM ».

Le tirage du 24.04.08 du 0.10€ gris « Marianne et l'Europe » sur la presse TD215 est le premier tirage surchargé « SPM ».



(Lettre du 19.04.10 de Saint-Pierre (Saint-Pierre et Miquelon) à destination de Créteil (Val de Marne) au tarif LETTRE 100g)
(1.35€ : Tarif LETTRE 100g du 02.03.09 au 31.06.10)
(1.35€ violet « Marianne et l'Europe » avec deux phosphorescentes surchargé "SPM")

Les carnets autocollants sont égalemen surchargés « SPM ».


Carnet de 10 timbres autocollants TVP (0.56€) rouge avec pré-découpe ondulée
Emission de 2010


1.6.22.2.2. Autres T.O.M.

Les Pays d'Outre-Mer regroupant depuis le 27.02.04 la Nouvelle Calédonie et la Polynésie Française, Wallis-et-Futuna (Collectivité Territoriale) et les Terres Australes et Antarctiques Françaises (T.A.A.F.) émettent leurs propres timbres.

Les domaines privés de l'État en outre-mer, non habités de façon permanente, sont désignés Districts d'Outre-Mer, placés sous l'autorité d'un administrateur supérieur.
Sont regroupées dans cette catégorie, les Iles Eparses et Clipperton ainsi que les T.A.A.F.

Les îles de Saint-Martin et Saint-Barthélemy qui étaient rattachées à l'île de la Guadeloupe sont devenues des Collectivités Territoriales d'Outre-Mer (C.T.O.M.) depuis le 15.07.07.

Les timbres imprimés pour les T.O.M. n'ont pas de barres phosphorescentes à l'exception du carnet de la Polynésie Française composé de 10 timbres au tarif LETTRE 20g à destination de la France Métropolitaine et des D.O.M./T.O.M.

Les T.O.M. émettant leurs propres timbres ne seront pas étudiés.



1.6.22.3. Listes des timbres d'usage courant surchargé « ST-PIERRE ET MIQUELON », « SPM » et « MAYOTTE »

Liste des timbres d'usage courant surchargés « ST-PIERRE ET MIQUELON », « SPM » et « MAYOTTE » par tirage et type de barres phosphorescente en Annexe I-SP&M / Mayotte
(en cours de mise à jour)