PARTIE V - INDEXATIONS
5.3. Marques de Tri Electronique (M.T.E.)



5.3.1. Essais des encres sur des enveloppes au C.N.E.T.

Avec le soutien technique du C.N.E.T. en Septembre 1959, débutent des essais d'impression d'encre sur du papier pour s'assurer que les encres expérimentales étaient utilisables en imprimerie.
Les essais ont été effectués avec des encres fluorescentes en utilisant l'impression en aérographie (jet d'encre) sur des enveloppes au format 152 mm x 240 mm.

A la lumière naturelle
Sous lampe U.V.

A noter le premier essai de marquage d'adresse en bas à droite de l'enveloppe (AMR pour Alpes Maritimes et CNNS pour Cannes)

A la lumière naturelle
Sous lampe U.V.



5.3.2. Essais d'indexation du courrier

5.3.2.1. Essais sur une machine de guichet de 1959

Le premier essai d'impression d'une empreinte avec un ruban jaune fluo de 13 mm est effectué sur un prototype de machine de guichet SECAP de type NP au C.N.E.T. le 28.10.59.


(Empreinte SECAP de type NP de Paris XIV Avenue du Général Leclerc sous lampe U.V.)

A noter l'impression incomplète du fait du montage d'un ruban trop petit.


5.3.2.2. Essais d'indexation avec le programme n°1 des années 1962-63 de Seine-et-Oise

Les premiers essais d'indexation ont été réalisés dans le département de la Seine-et-Oise suite à l'utilisation du programme d'indexation n°1 développé par le C.N.E.T.
Les codes d'indexation sont imprimés avec des rubans de 110 mm de large jaune fluorescent.

Auparavant, des essais ont été effectués dans le petit centre de Paris 92 le 28.05.60.

Sur l'essai présenté ci-dessous, deux encres ont été testées:
- l'encre 1147 F (jaune)
- l'encre 1145 D (bistre)
Aucune des deux encres ne sera retenue.


(Recto avec 2 essais sous lumière naturelle - Verso avec 2 essais sous lampe U.V.)


L'encre de type 1147 FM ayant été retenue, de nouveaux tests ont été effectués.


(Lettres fluorescentes sous lampe U.V.)
(Impression du code binaire "2/680" correspondant au code alphabétique "OR")

Au recto de cette enveloppe de test nous pouvons observer l'impression à l'aide d'une machine à écrire du texte "SOC C I E T E H E L N A" (pour Société HELNA) avec un ruban fluorescent.


(Lettres fluorescentes sous lampe U.V.)
(Impression du code binaire "2/680" correspondant au code alphabétique "OR")

La Société HELNA (SA) était un des partenaires de La Poste pour le développement des encres.


(Détail des lettres tapées à la machine à écrire avec un ruban fluorescent)


5.3.2.3. Essais d'indexation des codes verticaux

Les premiers codes verticaux nt été présentés lors de l'Exposition philatélique internationale PHILATEC de Paris du 5 au 21 Juin 1964.
A cette occasion des enveloppes ont été préparées pour des démonstrations.


(Enveloppe de démonstration avec impression d'un code Austerlitz 1 SL sur 2 colonnes)

L'impression des codes verticaux est effectuée à l'aide de rubans de soie de 34 mm imprégnés d'encre phosphorescente de type 1147 FM.



(Détail du ruban de soie)

Plusieurs codes verticaux de couleur jaune fluorescent ont été mis en service (Austerlitz 1 SL, Austerlitz 1, Austerlitz 2, P.L.M., Arcueil 1 et Arcueil 2).

La Spécification Technique 139 de Mars 1968 précise les modalités techniques des rubans R 0234 de couleur jaune fluorescent:
- La quantité de fils de trame (duitage) sur soie naturelle doit être de 66 fils par cm et le ruban de dimension 57 m x 35 mm.
- La densité de l'encre 1147 FM doit être de 0.9 g/m
- Les empreintes obtenues par pression doivent être d'une intensité uniforme, sans frange, peu visibles et observables sous U.V et ne pas dépasser 0.5 mm.
- Le rapport signal/bruit doit être supérieur à 3.
- Le spectre de la fluorescence obtenu après une excitation de longueur d'onde centrée autour de 436 nm doit avoir un maximum d'efficacité à 525 nm.


5.3.2.4. Confection d'un "étalon test"

Un "étalon test" de 8 rayures sur un fond noir évidé est confectionné pour vérifier la répartition des encres définitives sur différents papiers.


(Essai de l'étalon test et des rayures sur du papier vélin)

A noter les repères de centrages et les codes jaunes d'indexation.


(Repère de centrage)


(Code d'indexation)

Il sera utilisé au C.N.E.T. le 27.01.67 avec des encres fluorescentes et phosphorescentes (after-glow) sur deux types de papier de format (210 mm x 135 mm).
Les 8 rayures ont pour but de tester la puissance de huit fines rayures.

Type d'encre
A la lumière naturelle
Sous lampe U.V.
Encre fluorescente jaune sur papier réactif sous lampe U.V.
Encre phosphorescente blanche sur papier non réactif sous lampe U.V.



(Détail des bandes imprimées avec une encre fluorescente jaune à la lumière naturelle)


5.3.2.5 Essais d'indexation avec des barres horizontales par jets d'encre

Les rubans de couleur jaune de 34 mm sont remplacés par des rubans de soie de couleur rose et orange de 13 mm.

La spécification technique de Mars 1968 a été modifiée en Décembre 1968 suite à des tests concluant sur des rubans rouge et orange en polypropylène.

La couleur orange est finalement retenue et un nouveau ruban plus résistant est accepté pouvant recevoir 50 frappes au même emplacement avec un spectre de réponse autour de 610 nm contrairement au ruban en polypropylène qui ne pouvait en recevoir qu'un seul au même endroit.

Les premières indexations horizontales étaient frappées avec des marteaux métalliques puis ont été recouverts de feutre pour ne pas détériorer trop rapidement les rubans.
Les codes d'indexation numérique à 20 tirets verticaux fluorescents utilisés désormais dans les Centres de Tris imprimés par jet d'encre ont été également testés.

5.3.2.5.1. Essais au C.T.A. d'Orléans La Source


(Enveloppe d´Essai d'Automatisation du Centre de Tri Automatique (C.T.A) d'Orléans La Source du 22.03.73)
(Mention« Courrier d’essai – Ne pas acheminer mais retourner au C.T.A Orléans 45018 Orléans Cedex »)
(Indexation de type « La Source 2 » (codage 00059 pour 95000) et P.I.S. « 19 » au verso)



(Code d'indexation avec une encre fluorescente rose)


(Enveloppe d´Essai d'Automatisation du Centre de Tri Automatique (C.T.A) d'Orléans La Source du 24.03.73)
(Mention « Courrier d’essai – Ne pas acheminer mais retourner au C.T.A Orléans 45018 Orléans Cedex »)
(Indexation de type « La Source 2 » codage 00454 pour 45400) et P.I.M. « f 5 » au verso)
(P.I.M. « f 5 » = Montargis)


(Code d'indexation avec une encre fluorescente orange)

5.3.2.5.2. Essais dans d'autres C.T.A.


(Essai d'indexation sur une enveloppe Chèques Postaux CH.66 EL du Centre de Tri Automatique (C.T.A) de Paris-Montparnasse du 22.03.73)
(Mention « Courrier d’essai – A ne pas distribuer »)
(Indexation de type « La Source 2 » et P.I.M. « 94 » au verso)



(Essai d'indexation au centre d'Antony par un Lecteur Indexeur Pré-trieur d'Adresse Postale (L.I.A.P.) H.B.S. de fabrication Bertin)
(Mention « Courrier d’essais »)
(Indexation de type « La Source 2 » et sans marque au verso)


(Encre de type B)


(Essai d'indexation par un Lecteur Indexeur d'Adresse Postale (L.I.A.P.) de la société R.E.I. (Recognation Equipement Incopored))
(Mention « Ne pas distribuer - A détruire » dans l'adresse)
(Indexation de type « La Source 2 » sans marque au verso)


(Encre de type R)
(Multiples indexations du code d'adresse et du code de distribution)



(Essai d'indexation par un Lecteur Indexeur d'Adresse Postale (L.I.A.P.) R.E.I.)
(Mention « Courrier d’essai – A ne pas distribuer »)
(Indexation de type « La Source 2 » sans marque au verso)




(Essai d'indexation par lecture du code postal au travers d'une fenêtre en papier cristal transparent)
(Indexation de type « La Source 2 »)




(Essai d'indexation par un Poste d'Indexation Automatique (P.I.A.))
(Mention « Ne pas distribuer - A détruire » dans l'adresse)
(Indexation de type « La Source 2 » sans marque au verso)


5.3.2.5.2. Démonstrations

Des démonstrations ont été effectuées à l'étranger de 1965 à 1980 avec des vignettes « B. Palissy » oblitérées "SECAP".


(Enveloppe de démonstration de Moscou du 22.05.75 au 05.06.75)


5.3.2.5.3. Outils de vérification de l'impression des barres d'indexation

Pour mesurer en laboratoire l'impression des barres phosphorescentes, le nitomètre est utilisé.
Cet appareil de mesure ne pouvant pas être utilisé à la sortie des presses, des témoins étalons ont été réalisés pour effectuer une comparaison visuelle.

5.3.2.5.3.1. Cartes CIRCE ES 20

Comme pour les impressions des barres sur les enveloppes, des témoins étalons ont été réalisés pour les barres d'indexation.
En effet lors des mises en service des redresseuses indexeuses des adresses et des opérations de maintenance les vérificateurs utilisent des témoins étalons CIRCE ES 20 (Carte Indexée de Réglage, Contrôle et Etalonnage - Etalon Secondaire - 20 correspond à la concentration du produit) pour comparer la qualité de l'impression des barres imprimées sur les lettres de test.

Les marques sont dégressives en taille et en intensité. Seuls les 20 premiers tirets permettent de régler la sensibilité des lecteurs.

Il existe 5 modèles selon la nature et la couleur des différents papiers de 140 mm x 90 mm.


(Support cartonné de couleur rose)

5.3.2.5.3.2. Cartes CIRCE ES 30 avec grille de test

Les cartes CIRCE ES 20 avaient l'inconvénient de se détériorer avec le temps.
Pour remédier à cette perte de qualité un nouveau procédé a été créé qui consiste en:
- un support imprimé avec une encre "rouge feu" de 140 mm x 90 mm


(Support cartonné)


(Support papier)

- un film noir de laissant apparaître que les tirets d'indexation et la couleur du support de 140 mm x 45 mm

La superposition des 2 supports permet de vérifier l'impression des barres d'indexation.


5.3.2.6. Autres essais d'indexation

De nombreux autres essais ont été effectués comme par exemple les essais de marquage de chiffres et signes chez l'imprimeur BERTIN imprimés avec des encres fluorescentes. Les couleurs testées ont été le jaune, le rose foncé, l'orange et le violet-rose.


(Sous lampe U.V.)


(Détail à la lumière naturelle)


5.3.3. Différents codes d'indexation (M.T.E.)

A partir de 1962, une nouvelle technique fut expérimentée consistant dans un premier temps à imprimer sur les plis une marque d’indexation puis dans un second temps à effectuer le tri d’une manière automatisée.


5.3.3.1. Définition du code d’indexation et mode de lecture

5.3.3.1.1. Définition du code d’indexation

Un code d’indexation (ou grille d’indexation) est constitué par une série de barres fluorescentes jaunes ou rouges, horizontales pour les premiers, verticales pour les autres.
Chaque lettre de l’alphabet ou chiffre est représenté par un groupe de quatre barres pouvant occuper plusieurs positions.


5.3.3.1.2. Mode de lecture des codes d’indexation

La lecture s’effectue de droite à gauche par partir du Start.
Un Start est le premier tiret d’un groupe de barres représentant une lettre ou un chiffre détecté par la tête de lecture des trieuses automatiques.


(Positionnement du Start sur les codes d'indexation verticaux)



(Positionnement du Start sur les codes d'indexation horizontaux)

 

5.3.3.1.3. Règles de codification des indexations alphanumériques (Austerlitz1 SL , Austerlitz 1, P.L.M. et Austerlitz 2)

5.3.3.1.3.1. Règle générale

- Identification du département (numéro minéralogique des véhicules) pour les deux colonnes de droite
- Identification du bureau distributeur pour les trois colonnes de gauche
- Lecture de droite à gauche


5.3.3.1.3.2. Règles d’indexation pour le courrier « Départ »

- VVVxx : Identification du courrier à destination du Chef-lieu
- KKKxx : Identification du courrier à destination des autres villes du département
avec xx les deux chiffres du numéro département

ex :
VVV33 pour 33 BORDEAUX
KKK68 pour 86 MONTMORILLLON


5.3.3.1.3.3. Règles d’indexation pour le courrier « Arrivée »

- Règle générale :

Deux chiffres du numéro du département suivi des trois premières lettres du nom du bureau distributeur

ex : OIR36 pour 63 RIOM


- Exceptions :

- Courrier à destination des CCP : CCCxx

- Certaines lettres ou groupes de lettres ne rentrent pas dans la codification (A, AU, D’, DE, DU, LE, SAINT,….).
ex : ZID52 pour 52 SAINT-DIZIER
Une exception pour la ville de Saintes (17): IAS17 pour 17 SAINTES

- Les préfixes BOU, CHA, CHATEAU, MAR, MONT, PONT, ROU, VER, VILLE et CANNES ont un code numérique
ex : RU996 pour 69 VILLEURBANNE

- Les lettres CH sont regroupées sous un même code (Y-Z)

- Paris : L'arrondissement est mentionné suivi de trois zéro.
ex: 11000 pour PARIS 11e arrondissement ou KK000 en cas d'absence de mention de l'arrondissement


5.3.3.2. Code expérimental du C.N.E.T.
« Programme n°1 »

Les cinq emplacements du haut servent à la transcodification de la première lettre et les cinq autres à la transcodification de la seconde lettre.


En fonction du positionnement de la lettre la codification est différente.

Chaque combinaison correspond à une ville.

Commune
N° case trieuse
Code C.N.E.T.
Versailles
1
KD
Rueil-Malmaison
2
RM
Argenteuil
3
GT
Maisons-Laffitte
4
ZF
Mantes-la-Jolie
5
MJ
Saint-Cloud
6
SD
Saint-Germain-en-Laye
7
GM
Meudon
8
MD
Aulnay-sous-Bois
9
ZO
Chatou
10
HO
Fausses directions
11
RD
Localités inconnues en Seine-et-Oise
22
VW
Bureaux divers
23
XX
Poissy
24
OZ
Sarcelles
25
PK
Sèvres
26
SE
Blanc-Mesnil
27
LM
Houilles
28
HE
Livry-Gargan
29
VG
Corbeil
30
KB
Sevran
31
SV
Sartrouville
32
TO
Montmorency
33
KC
Massy
34
MS
Juvisy-sur-Orge
35
UX
Conflans-Sainte-Honorine
36
CN
Savigny-sur-Orge
37
SG
Villeneuve-Saint-Georges
38
WO
Le Vésinet
39
VN
Villeneuse-le-Roi
40
WE
Bezons
41
BZ
Enghein-les-Bains
42
GB
Palaiseau
43

PZ

Gagny
44
GN
Etampes
45
TP
Le raincy
46
RC
Rebuts
48
-

Sept programmes étaient prévus.


5.3.3.3. Code alphanumérique « Austerlitz 1 SL » (Austerlitz 1 à Start Long)

Le code est dit à « Start fixe ».


5.3.3.4. Code alphanumérique « Austerlitz 1 »

Le code est dit à « Start fixe ».


5.3.3.5. Code alphanumérique « P.L.M. »

Le code est dit à « Start flottant ».
La distance entre la bas du support (carte postale,...) et la base du dernier tiret du dernier rang (K,...) est de 14.0 mm.


5.3.3.6. Code alphanumérique « Austerlitz 2 »

Dans le but d'une harmonisation, le Start reste fixe mais à partir de ce repère le code alphanumérique « P.L.M. » est utilisé.
La distance entre la bas du support (carte postale,...) et la base du dernier tiret du dernier rang (K,...) est de 18.0 mm.


5.3.3.7. Code numérique « Arcueil 1 »

Le code numérique « Arcueil 1 » est un code P.L.M. utilisant le Code Postal à cinq chiffres.
Le code est dit à « Start flotant ».


5.3.3.8. Code numérique « Arcueil 2 »

Le code numérique « Arcueil 2 » est composé uniquement de six lignes au lieu de huit comme précédemment.
Le code est dit à « Start fixe ».


5.3.3.9. Code numérique « La Source 1 »

Avec l'ouverture du premier Centre de Tri Automatique (C.T.A.), les tirets jaunes horizontaux sont remplacés par des tirets rose/orange verticaux. La codification est identique à celle du code numérique « Arcueil 2 ».


5.3.3.10. Code numérique « La Source 2 »

A partir de début mai 1975, uniquement dans les C.T.A. deux indexations sont imprimées sur les plis:
- à droite, l'indexation d'acheminement correspondant au Code Postal
- à gauche, l'indexation de distribution ou la chronomarque (IDTag) qui retranscrit l'avant-dernière ligne de l'adresse.

La première indexation est la transcription du TG2 (Tri Général par bureau distributeur) et la seconde indexation est celle du TG3 (Tri Général par quartier de distribution).

Le double indexation est rendue possible avec la généralisation dans les C.T.A. des P.I.M. (Poste d'Indexation Mixte).
Les premiers C.T.A équipés sont: Paris 17 (mai-juillet 1975), Orléans La Source (9-11 septembre 1975, Paris-Montparnasse (novembre 1975),...

- code d'acheminement

- code de distribution

- Code du vidéo-codage (chronomarque)


Des tests d'impression des tirets peuvent être effectués sur les indexatrices pour vérifier que les 30 tirets s'impriment correctement.
Sur les deux pièces présentées ci-dessous il a été utilisé des enveloppes "TESTMAIL" généralement dédiées aux tests des machines à affranchir TOSHIBA.


(Enveloppe affranchie avec un 1.90FF vert « Liberté de Gandon » imprimé avec une barre phosphorescente à droite barré au feutre bleu)


(Enveloppe affranchie avec un 2.20FF rouge « Liberté de Gandon » imprimé avec deux barres phosphorescentes barré au feutre bleu)

Décomposition du code d'acheminement avec 20 bâtonnets


(ex: Code Postal 45000 pour Orléans)


Décomposition du code de distribution avec 19 bâtonnets

L'indexation de distribution en théorie comporte cinq caractères:
- désignation de la voie ou du tronçon de voie de l'adresse pour les trois premiers caractères. Une voie de plus de 100 numéros sera divisée en tronçon de voie.
- deux derniers numéros de l'habitation pour les deux derniers caractères.


(ex: Code voie AVX et code immeuble 02)


Décomposition du code chronomarque ou de vidéo-codage

La chronomarque est une indexation qui permet en cas de non lecture du Code Postal (mauvaise position sur le courrier, lecture impossible à cause d'une écriture difficilement lisible,...) d'identifier un pli, qui:
- dans un premier temps est scanné
- dans un deuxième temps visualisé par un agent qui renseigne manuellement le Code Postal visualisé
- dans un troisième temps est remis dans le circuit de tri.
Une fois remis dans le circuit de tri, le système détectera la chronomarque, fera le lien avec le Code Postal saisi par l'agent et imprimera l'indexation du Code Postal.
Le code de la chronomarque, basé sur une numération hexadécimale, est par la suite effacé de la base de données.


(ex: Lettre n° 218573 traitée par la machine n°11)

Comment distinguer une indexation de distribution d'une chronomarque?
- si l’indexation a 19 tirets, ce peut être une indexation de distribution ou une chronomarque
- si l’indexation a un nombre de tirets différent de 19, c’est toujours une chronomarque.


5.3.3.11. Code numérique « TAE 2 »

Depuis 2009, la Poste a mis en place une nouvelle application TAE (Traitement Automatisée de l'Enveloppe), pour la lecture de l'intégralité des plis qui permet une traçabilité sur tout le parcours du traitement.

Dans un premier temps, des tests ont été effectués sans conséquence sur les plis à l’exception de quelques changements dans les chronamarques.

Désormais nous sommes dans une phase de déploiement avec les caractéristiques suivantes:
- les indexations d'acheminement et de distribution sont regroupées dans une même indexation
- la chronomarque est indépendante de la machine avec l’attribution d’un numéro national. Il n'est donc plus possible de relier un pli avec le lieu de la machine ayant traité le courrier.

Les nouvelles indexations sont basées sur le système hexadécimal et les barres sont légèrement plus serrées.


(ex: Chronomarque de la lettre n° FBB1545B)


Ces nouvelles indexations ont été découvertes dans un premier temps à Nice (Alpes Maritimes) et à « MIGNE AUXANCES » (Vienne).


(Indexation de « MIGNE AUXANCES »)


(Indexation de Nice)


5.3.4. Les codes d'indexation des Centres de Tri Expérimentaux (C.T.E.) et Centres de Tri Automatiques (C.T.A.)


5.3.4.1. Centre de Tri Expérimental (C.T.E.) de Paris- Gare d'Austerlitz

Un prototype de trieuse avec 48 directions de type Hotchkiss-Brandt HD 300D amélioré est installé au C.T.E.de Paris Gare d'Austerlitz fin décembre 1962 permettant de traiter 5-6 lettres par seconde.

5.3.4.1.1. Programme n°1

Le « Programme n°1 » a été testé sur certaines communes du département de la Seine-et-Oise de de janvier 1963 à octobre 1964.


(Recto verso d'une enveloppe de Nogent le Rotrou (Eure-et-Loir) à destination de Viroflay (Seine-et-Oise) du 05.08.63)
(0.10 FF « Blason Troyes » pour le tarif imprimé de moins de 50g)
(Codification du programme n°1 : Code binaire 12/39 et code alphabétique VF pour Viroflay)

(Lumière naturelle)




(Recto verso d'une enveloppe d'Antibes (Alpes-Maritimes) à destination de Chatou (Seine-et-Oise) du 11.03.64)
(0.25 FF « Marianne de Decaris » pour le tarif Lettre jusqu'à 20g)
Codification du programme n°1 : Code binaire 123/7 et code alphabétique HO pour Viroflay

(Lumière naturelle)

5.3.4.1.2. Code alphanumérique « Austerlitz 1 SL »

Le code alphanumérique « Austerlitz 1 SL » (Austerlitz 1 à Start Long) utilisé au C.T.E. de Paris Gare d'Austerlitz de 13 mars 1965 à 27 juillet 1966.
Les postes d'indexation sont des Hotchkiss-Brandt de type HE.


5.3.4.1.3. Code alphanumérique « Austerlitz 1 »

Le code alphanumérique « Austerlitz 1 » (Austerlitz 1 à Start normal) est utilisé au C.T.E de Paris Gare d'Austerlitz d’août 1966 au 27 mars 1970 sur des postes d'indexation Hotchkiss-Brandt de type HE.


(Enveloppe de Villeneuve la Garenne (Hauts-de-Seine) du 11.09.66 à destination de Poitiers (Vienne) au tarif LETTRE 1er échelon du 18.01.65 au 12.01.69)
(0.30FF violet « Marianne de Cheffer » sans barre phosphorescentes)



(Codage : VVV68 pour 86 POITIERS avec VVV pour le Chef-Lieu)
(Courrier « départ » CT Paris-Austerlitz)



(Enveloppe de Bolbec (Seine Maritime) du 03.11.66 à destination de Nantes (Loire Atlantique) au tarif LETTRE 1er échelon du 18.01.65 au 12.01.69)
(0.30FF « Paris » sans barre phosphorescentes)



(Codage : VVV44 pour 44 NANTES avec VVV pour le Chef-Lieu)

(Courrier « départ » CT Paris-Austerlitz)


Enveloppe de Paris (Paris) du 29.09.69 à destination de Breteuil sur Iton (Eure) au tarif PNU 1er échelon du 13.01.69 au 03.01.71)
(0.30FF vert « Marianne de Cheffer » sans barre phosphorescente)



(Codage : KKK72 pour 27 BRETEUIL avec KKK hors Chef-Lieu)
(Courrier « départ » CT Paris-Austerlit
z)




(Enveloppe de Villeneuve la Garenne (Hauts de Seine) du 20.02.70 à destination de Poitiers (Vienne) au tarif LETTRE 1er échelon du 13.01.69 au 03.01.71)
(0.40FF carmin « Marianne de Cheffer » sans barre phosphorescente)



(Codage : VVV68 pour 86 POITIERS avec VVV pour le Chef-Lieu)
(Courrier « départ » CT Paris-Austerlit
z)

5.3.4.1.4. Code alphanumérique « Austerlitz 2 »

Le code alphanumérique « Austerlitz 2 » utilisé au C.T.E. de Paris Gare d'Austerlitz du 19 janvier 1970 à 2 mai 1971, date de sa fermeture.


(Enveloppe de Paris 12e du 10.09.70 à destination de Rennes (Loire-Atlantique) au tarif Carte Postale du 13.01.69 au 03.01.71)
(0.30FF vert « Marianne de Béquet » sans barre phosphorescente)


(Codage : VVV53 pour 35 Chef-lieu)

(Courrier « départ » du CT de Paris-Austerlizt)



(Enveloppe de Douai (Nord) du 08.02.71 à destination de La Ferrière d'Allevard (Isère) au tarif LETTRE 1er échelon 04.01.71 au 15.09.74)
(0.50FF rouge « Marianne de Béquet » sans barre phosphorescente)



(Codage : KKK38 pour 38 hors Chef-lieu)
Courrier « départ » du CT de Paris-Austerlizt)


5.3.4.2. Centre de Tri Expérimental (C.T.E.) de Paris-Gare P.L.M.
(Paris Lyon Méditerrannée)

Le code alphanumérique « P.L.M. » (Paris Lyon Méditerranée) est utilisé au C.T.E de Paris-Gare P.L.M. du 1er octobre 1969 au 30 juin 1975 (date de sa fermeture) sur des postes d'indexation Hotchkiss-Brandt de type HE.


(Enveloppe de Paris 1er (Paris) du 31.03.71 à destination de Paris 8e (Paris) au tarif PNU 1er échelon du 04.01.71 au 15.09.74)
(0.30FF vert « Marianne de Béquet » sans barre phosphorescente)


(Codage : 80000 pour PARIS 8e)



(Enveloppe de Clamart (Hauts-de-Seine) du 26.07.71 à destination de Paris 10e (Paris) au tarif PNU 1er échelon du 04.01.71 au 15.09.74)
(0.30FF vert « Marianne de Béquet » sans barre phosphorescente)


(Codage : 010000 pour PARIS 10e)


(Enveloppe de Chaville (Hauts-de-Seine) du 06.03.72 à destination de Paris 8e (Paris) au tarif PNU 1er échelon du 04.01.71 au 15.09.74)
(0.30FF vert « Marianne de Béquet » sans barre phosphorescente)


(Codage : 80000 pour PARIS 8e)



(Enveloppe de Paris 1er (Paris) du 16.03.72 à destination de Rouen (Seine Maritime) au tarif PNU 2e échelon du 04.01.71 au 15.09.74)
(0.45FF bleu « Marianne de Béquet » sans barre phosphorescente)



(Codage : 67VVV pour 76 Chef-lieu)



(Carte postale de Chatillon (Hauts-de-Seine) du 31.05.72 à destination de Meudon la Forêt ((Hauts-de-Seine) au tarif Carte Postale 1er échelon du 04.01.71 au 15.09.74)
(0.30FF vert « Marianne de Béquet » sans barre phosphorescente)


(Codage : 92KKK pour 92 hors Chef-lieu)


5.3.4.3. Centre de Tri Expériental (C.T.E.) de Clermont-Ferrand

Le C.T.E. de Clermont-Ferrand est équipé de postes d'indexation Hotchkiss-Brandt de type HE 6.
Le code alphanumérique « P.L.M. » est utilisé au C.T.E. de Clermont-Ferrand de juin 1971 au 9 octobre 1974, puis le code numérique « Arcueil 2 » du 10 octobre 1974 au 11 mai 1977 et le code numérique « La Source 2 » à partir de début septembre 1977, date de transformation en Centre de Tri Automatique (C.T.A).


(Enveloppe du Mont Dore (Puy de Dôme) du 01.06.71 à destination de La Chapelle s/ Erdre (Loire-Atlantique) au tarif Carte Postale du 04.01.71 au 15.09.74)
(0.30FF vert « Marianne de Béquet » avec une barre phosphorescente à droite)
Probablement première date connue.



(Codage : KKK44 pour 44 hors Chef-lieu)

(Courrier « départ » du C.T.E. de Clermont-Ferrand)

 


Enveloppe de Clermont-Ferrand (Puy de Dôme) du 25.01.72 à destination de Hyères (Var) au tarif LETTRE 1er échelon 04.01.71 au 15.09.74)
(0.50FF rouge « Marianne de Béquet » avec trois barres phosphorescentes)
(Oblitération Hotchkiss-Brandt)



Codage : KKK83 pour 83 hors Chef-lieu)
(Courrier « départ » du C.T.E. de Clermont-Ferrand)

 


Enveloppe de Volvic (Puy de Dôme) du 10.07.73 à destination de Clermont Ferrand (Puy de Dôme) au tarif LETTRE 1er échelon du 04.01.71 au 15.09.74)
(0.50FF rouge « Marianne de Béquet » avec trois barres phosphorescentes)



(Codage : CLE63 pour 63000 CLERMONT-FERRAND)
(L'indexation est erronée avec l'impression de 7 tirets au lieu de 4 sur la colonne centrale)

(Courrier « arrivée » du C.T.E. de Clermont-Ferrand)


(Enveloppe de Clermont-Ferrand (Puy de Dôme) du 28.02.74 à destination de Paris (Paris) au tarif LETTRE 1er échelon du 04.01.71 au 15.09.74)
(0.50FF rouge « Marianne de Béquet » avec trois barres phosphorescentes)

(Oblitération Hotchkiss-Brandt)


(Codage : 80000 pour PARIS Cedex 08)
(Courrier « départ » du C.T.E. de Clermont-Ferrand)


5.3.4.4. Centre de Tri Expérimental (C.T.E.) d'Arcueil

Le Ce.T.E. d'Arcueil équipé de postes d'indexation Hotchkiss-Brandt de type HE 6 traite essentiellement des courriers non urgents déposés dans la région parisienne.

5.3.4.4.1. Code alphanumérique « P.L.M. »

Le C.T.E. d'Arcueil du 31 juillet 1971 au 31 juillet 1973 indexe les plis avec le code alphanumérique « P.L.M. ».


(Enveloppe de Brunoy (Essonne) du 28.10.72 à destination de Fontainebleau (Seine-et-Marne) au tarif PNU 1er échelon du 04.01.71 au 15.09.74)
(0.30FF vert « Marianne de Cheffer » sans barre phosphorescente)



(Codage : 77KKK pour 77 hors chef-lieu)



(Enveloppe de Maison Alfort (Val-de-Marne) du 16.12.71 à destination d'Alfortville (Val-de-Marne) au tarif PNU 1er échelon du 04.01.71 au 15.09.74)
(0.30FF vert « Marianne de Cheffer » sans barre phosphorescente)



(Codage : 94ALF pour 94 Alfortville)


(Enveloppe de Saint Germain en Laye (Yvelines) du 01.03.73 à destination de Lyon 7e arrondissement (Rhône) au tarif PNU 1er échelon du 04.01.71 au 15.09.74)
(0.30FF vert « Marianne de Cheffer » sans barre phosphorescente)



(Codage : 70L96 pour 69 Lyon 7e arrondissement)


5.3.4.4.2. Code numérique « Arcueil 1 »

Le code numérique « Arcueil 1 » est utilisé au C.T.E. d’Arcueil du 1er août 1973 au 3 mars 1974.


(Enveloppe de Montreuil (Seine Saint-Denis) du 31.08.73 à destination de Villejuif (Val de Marne) au tarif PNU 1er échelon du 04.01.71 au 15.09.74)
(0.30FF vert « Marianne de Cheffer » sans barre phosphorescente)


(Codage : 00849 pour 94(800) VILLEJUIF)



(Enveloppe de Paris 8e (Paris) du 12.10.73 à destination de Villejuif (Val de Marne) au tarif PNU 1er échelon du 04.01.71 au 15.09.74)
(0.30FF vert « Marianne de Cheffer » sans barre phosphorescente)


(Codage : 00849 pour 94(800) VILLEJUIF)

 


(Enveloppe de Chelles (Seine et Marne) du 26.09.73 à destination de Levallois Perret (Hauts de Seine) au tarif PNU 1er échelon du 04.01.71 au 15.09.74)


(Codage : 00329 pour 92300 LEVALLOIS PERRET)

5.3.4.4.3. Code numérique « Arcueil 2 »

Le code numérique « Arcueil 2 » est utilisé à partir du 4 mars 1974 au 30 juillet 1974, date de sa fermeture.


(Carte postale de Noisy le Sec (Seine Saint Denis) du 29.05.74 à destination de Saint-Denis (Seine Saint Denis) au tarif PNU 1er échelon du 04.01.71 au 15.09.74)
(0.30FF vert « Marianne de Cheffer » sans barre phosphorescente)



(Codage : 00239 pour 93200 SAINT-DENIS)

5.3.4.4.4. Code numérique « La Source 2 »

Le code numérique « La Source 2 » est utilisé à partir du 1er juuillet 1974 au 10 novembre 1975, date de sa fermeture.


5.3.4.5. Centre de Tri Expérimental (C.T.E.) d'Orléans la Source

Le code numérique « La Source 1 » est utilisé au C.T.E. d'Orléans La Source du 15 mars 1973 au 24 mars 1974 avec des P.I.S (Hotchkiss-Brandt et SECAP) et des L.I.A.P. de chez R.E.I..
Le 25 mars 1974 le C.T.E. d'Orléans La Source est transformé en C.T.A. d'Orléans La Source.


5.3.4.6. Autres Centres de Tri Automatique

Le code numérique « La Source 2 » est utilisé dans tous les Centres de Tri Automatiques créés à partir de 1974:
- C.T.A. d'Orléans La Source (G.A.P. : 28-41-45) : à partir du 25 mars 1974
- C.T.A. de Paris 17 (Rue des Renaudes) : mai 1974
- C.T.A. de Paris-Montparnasse : fin 1974
- C.T.A. de Nantes (G.A.P. : 44-56-85) : janvier-février 1976
- C.T.A. de Strasbourg-Schiltigheim (G.A.P. : 67) mars-avril 1976
- C.T.A. de Nanterre (G.A.P. : 92) : septembre 1976
- C.T.A. de Rennes (G.A.P. : 22-35-56) : février-mars 1977
- C.T.A. de Clermont-Ferrand (G.A.P. : 03-15-43-63) : septembre 1977
- ...

G.A.P. = Groupement d'Acheminement Postal


(Enveloppe de Paris 8e (Paris) du 03.12.74 à destination de Laon (Aisne) au tarif LETTRE 1er échelon du 16.09 au 01.08.76)
(0.80FF rouge « Marianne de Béquet » avec trois barres phosphorescentes)



(Marque à sec au verso)
(P.I.S. n° 13 du C.T.A. de Paris 17)


(Enveloppe de Paris 8e (Paris) du 03.12.74 à destination de Laon (Aisne) au tarif PNU 1er échelon du 16.09 au 01.08.76)
(0.60FF vert « Marianne de Béquet » avec une barre phosphorescente à droite)



(Marque à sec au verso)
(P.I.M. n° 58 du C.T.A de Paris 17)

Le code « La Source 2 » est supplenté par le code d'indexation « TAE 2 » depuis 2009 dans certains cas.


5.3.5. Normalisation des envois

5.3.5.1. Normalisation de la taille des enveloppes de moins de 20g

La mise en place des redresseuses va obliger La Poste à imposer le 01.07.73 un format minimum des envois postaux de moins de 20g.

Les dimensions sont (avec une tolérance de 2 mm):
- minimum : 90 mm x 140 mm
- maximum : 120 mm x 234 mm
- longueur supérieure ou égale à la largeur x 1.4
- épaisseur maximale : 5 mm

La recommandation officielle pour le recto des enveloppes closes, uniformément plates de moins de 20g est la suivante :

Les lettres dont les dimensions sont inférieures à 90 mm x 140 mm sont refusées et sont dirigées systématiquement au Centre de Recherches de Libourne.
Elles sont expédiées exceptionnellement après avoir reçu une oblitération spéciale rouge.

Lettre de Cannes (Alpes-Maritimes) du 03.01.74 à destination de Mettray (Indre et Loire) de 75 mm x 100 mm expédiée à Libourne le 04.01.74 et réexpédiée le 04.02.74 du Centre de Recherches de Libourne


(Recto avec cachets rouge du Centre de Recherches de Libourne et "Retour à l'envoyeur") (Verso avec cachet "Dimensions minimales non respectées")


5.3.5.2. Normalisation du codage des adresses (Code Postal)

Pour favoriser l’usage des indexations, à partir du 26.10.65 fut introduit un premier Code Postal sous forme de deux chiffres reprenant le numéro du département utilisé pour les plaques d’immatriculation des véhicules précédé par le nom du bureau distributeur

Afin de remplacer les indexations alphanumériques (2 chiffres + 3 lettres), un nouveau code postal numérique à deux chiffres fut introduit le 23.05.72.
En fonction de l’importance décroissante du courrier distribué, les bureaux distributeurs ont reçu des numéros se terminant à 3, 2 ou 1 zéro ou un numéro spécifique si nécessaire.
Des subdivisions ont été effectuées pour les grandes agglomérations (arrondissements, quartiers,…) et des codes particuliers ont été créés pour les usagers ayant un volume de courrier important.

La dernière ligne de l'adresse dite ligne d'acheminement ne doit comporter que le numéro de Code Postal précédant d'un espace le nom du bureau distributeur en excluant tout signe de ponctuation tel que : - / ( ) ... et les soulignés.

ex:

Phil@Poste
1 rue du timbre sans barre phosphorescente
BP 106 BOULAZAC
24051 PERIGUEUX CEDEX 09