PARTIE I - LES BARRES PHOSPHORESCENTES
1.1. La période d'essais préliminaire



1.1.1. La période de recherche

Face au nombre grandissant de plis à traiter manuellement, en 1959, La Poste a contacté des entreprises françaises qui fabriquaient des encres d’imprimerie pour étudier la possibilité d’imprimer des repères sur les timbres et les enveloppes peu ou pas visibles à l’œil nu mais détectables par des machines à concevoir.

2 sociétés ont participé à ces recherches :
- la société HELNA (SA) de 1959 à 1963
- la société SIRAL (SARL) (Société Industrielle de Recherche de l’Application de la Luminescence) à partir de 1964.


1.1.1.1. Essais à la spatule sur des feuilles de test de 13.5 cm x 21.5 cm

Les premiers essais débutent en 1959 sur des échantillons en répandant à la spatule de l'encre sur des feuilles de test de 13.5 cm x 21.5 cm.
Lors de ces tests chez la société HELNA est testée la répartition des différentes compositions d'encres.

Essai n° 2304
A la lumière naturelle
Sous lampe U.V.

Essai n° 371 39.293
A la lumière naturelle
Sous lampe U.V.

La répartition des encres composées de 17 éléments (fulfure de zinc activé au cuivre, pigments pour colorer, liants, solvant pour liquéfier l'encre, vernis pour sécher plus rapidement,...) est différente en fonction des essais.

Essai n° 2304
Essai n° 371 39.293
Mauvaise répartition de l'encre
Répartition de l'encre presque acceptable


1.1.1.2. Essais sur des vignettes « B. Palissy » (Bernard Palissy)

1.1.1.2.1. Surcharge phosphorescente sur des vignettes « B. Palissy » imprimées sur du papier fluorescent jaune d'or

A la lumière naturelle
Sous lampe U.V.


1.1.1.2.2. Surcharge phosphorescente sur des vignettes « B. Palissy » imprimée sur du papier ne réagissant pas sous lampe U.V.

Cet essai n'est pas satisfaisant car la vignette après la surcharge phosphorescente est quasiment effacée.

A la lumière naturelle
Sous lampe U.V.


1.1.1.2.3. Surcharge phosphorescente sur des vignettes « B. Palissy » de feuille de carnet

Des aplats avec une encre fluorescente blanche ont été imprimés sur des morceaux d'une feuille imprimée en rouleau destinée à la confection de carnets de 8 timbres.

A la lumière naturelle
Sous lampe U.V.

Cette feuille de Janvier 1962, composée de vignettes « B. Palissy » mal imprimées, non détruite et utilisée uniquement pour des tests a servi également pour des tests d'impression des étalons tests avec une encre phosphorescente jaune.


1.1.2. Les vignettes IVA Munich de 1965

A l'occasion de démonstrations de redressage du courrier à l'exposition IVA (Internationale Verkersaustellung - Expo int. des Transports et Télécom) de Munich du 26.05.65 au 03.10.65, l'ITVF a imprimé une vignette spéciale sur papier fluorescent jaune d'or sans valeur d'affranchissement appelée "vignette IVA Munich".


(Sous lampe U.V et à la lumière naturelle)

De couleur outremer, dentelée 14x23 1/4, elle fut émise en feuilles de 100 (deux blocs de 50 séparés par un interpanneau blanc - Coin daté du 04.06.65).


(Demi-feuille datée du 04.06.65)

Cette vignette fut collée sur les enveloppes de démonstration et un cachet spécial a été apposé. Il porte les mentions « IVA-MUNICH-SOMEPOST-FRANCE » avec une double date « 26-6 / 3-10 ».


(Enveloppe de démonstration du 25.06.65 avec code d'indexation Austerlitz 1 SL)
(Transcription du code de gauche à droite: VVV71 pour 17VVV)
(Sous lampe U.V.)

Pour préparer cette exposition, des essais au C.N.E.T. ont eu lieu. Le cachet comporte les mentions « CNET - ESSAIS ».


(Essai au CNET avec utilisation du code d'indexation Austerlitz 1 SL)
(Transcription du code de gauche à droite: 6-M-Q-T-A)
(Sous lampe U.V.)

Par la suite, cette vignette fut également utilisée par le Centre National d'Etudes des Télécommunications (C.N.E.T) pour des essais et réglages de la première redresseuse oblitérante automatique installée Rue du Louvre à Paris (1er). Le cachet mentionne « PARIS - RUE DU LOUVRE » et le bloc dateur « 17-10-67 ».

Préalablement à ces essais sur vignette « IVA MUNICH 1965 », des essais furent réalisés avec des vignettes « B. Palissy » au C.N.E.T avec un cachet sans date et une couronne portant les mentions « CNET - ESSAIS ». La flamme est réduite à 5 lignes ondulées.
Les vignettes « B. Palissy » sont des vignettes d'essais fictives sans valeur d'affranchissement.


Au Grand Palais lors de l'Exposition Internationale PHILATEC du 05 au 21.06.64 dans le département "Progrès techniques" un emplacement était réservé à la mécanisation postale. Pour les démonstrations des vignettes « B. Palissy » ont été utilisées.
Dans cet emplacement était exposé 3 machines: une redresseuse, un poste de codage et une trieuse.
La couronne portait les mentions « PHILATEC 1964 - SPECIMEN » et une date complète était imprimée.


(Essai à PHILATEC 1964 avec 2 codes d'indexation et une vignette B. Palissy jaune fluo du 15.08.64
(Sous lampe U.V.)


1.1.3. Les essais des barres phosphorescentes en typographie à plat sur des vignettes imprimées en Taille-Douce


1.1.3.1. Les supports pour les essais

1.1.3.1.1. Les papiers utilisés pour les essais

En 1965, différents papiers ont été livrés.

Le papier velin (réf. 65-05-15) a été recouvert d'un apprêt phospho faible ou fort plus intense.
Les apprêts ont été déposé manuellement au pinceau par enduction chez le papetier Riquet qui les a livré à l'imprimerie Burtin en ramettes où ils sont débités en feuille de 21 x 27 cm

Des papiers gommés sont également apprêtés à la papeterie Riquet pour être livrés à l'A.T.P. (Atelier du timbre-poste) en 3 rouleaux:
- deux enduits
- un non enduit dit "nature".

1.1.3.1.2. Les supports imprimés sur la presse Taille-Douce TD6-5 en 1968

Quatre supports d'impression différents ont été réalisés sur la presse Taille-Douce TD6-5:

- feuilles gommées sans impression avec du papier neutre le 18.11.68 (n° 47000 à 46800 env.)
- feuilles gommées avec impression de vignettes « B. Palissy » le 20.11.68 sur :

- du papier neutre (n° 44700 à 44600)
- du papier phosphorescent faible (n° 42000 à 41700)


(Sous lampe U.V)

- du papier phosphorescent fort (n° 41300 à 37700).


(Sous lampe U.V)

Ces feuilles serviront pour tous les tests en Taille-Douce.
La virole « B. Palissy » au type 2 donne 33 hauteurs de timbres par tour et à la particularité d'avoir deux Repères Electroniques (RE), un à gauche, l'autre à droite.

La vignette « B. Palissy » est apparue pour la première fois en 1948/49.

Elle a permis de tester la réalisation de la bande verticale qui allait être imprimée en Taille-douce pour le « Centenaire du Timbre » (émission le 09.05.49).
Cette bande est constituée de vignettes dentelées (2) et non-dentelées (2) séparées par un blanc où a été imprimée la mention « Centenaire du timbre-poste – 1849-1949 ».

La vignette « B. Palissy » a également servi de test lors de :
- la réalisation des carnets de bureau (assemblage, découpe,...)
- la mise au point des distributeurs de bureau
- la mise au point des distributeurs de roulette au format dit « Commémoratif » (Ronchamps).


1.1.3.2. Les différents essais

1.1.3.2.1. Essais de marquages manuels chez l'imprimeur Burtin

Aucune directive n'avait été précisé par La Poste quant aux repères à effectuer de nombreux essais manuels ont été réalisés.

En Janvier 1969, des essais ont été effectués en imprimant des traits fluorescents obtenus par décalque de rubans d'indexation en soie (orange) et polypropylène (rose).


(Feuille de roulette n° 37927 du 20.11.68 sur TD6-5)
(Papier phospho fort)
(Sous lampe U.V.)

Des essais ont été effectués aussi sur des feuilles non imprimées.


(Feuille n° 46810 du 20.11.68 sur TD6-5)
(Papier nature)
(Sous lampe U.V.)


(Détail des traits fluorescents avec mention manuscrite du type de ruban)


Sur une presse Phénix (plat sur plat) manuelle à partir du 20.02.69 des ronds de 4, 13 et 28 mm de diamètre ont été testés pour examiner le comportement de l'encre à différents emplacements.


(Feuille de roulette n° 40810 du 20.11.68 sur TD6-5)
(Papier phospho fort et ronds de 4mm et 28 mm)


(Feuille de roulette n° 40810 du 20.11.68 sur TD6-5)
(Papier phospho fort et ronds de 4mm et 28 mm)
(Sous lampe U.V.)


(Détail du rond de 28 mm)
(Sous lampe U.V.)


(Essai de marquage phosphorescent sur des vignettes « B. Palissy » de feuille de carnet)
(Sous lampe U.V.)


(Détail de l'impression phosphorescente)

Un des plus spectaculaires essais est celui montré ci-dessous avec le visage de « B. Palissy » recouvert d'encre fluorescente jaune réalisé au pochoir.


(Essai de marquage fluorescent sur 5 visages)
( Papier avec enduit pho faible)


(Détail du marquage avec un pochoir)


(Essai de marquage fluorescent sur 5 visages)
(Papier avec enduit pho faible)
(Sous lampe U.V.)


(Essai de marquage fluorescent sur 10 visages)
(Papier nature)
(Feuille de roulette n° 44640 du 20.11.68 sur TD6-5)

Des essais de sSurcharge phosphorescente et fluorescente ont été également réaliséssur des feuilles non imprimées.


(Essai manuel sur feuille n° 46805 du 18.11.68)
(Lumière du jour)

Marquage fluorescent sous lampe U.V.
Marquage phosphorescent sous lampe U.V.

 

1.1.3.2.1. Essais de marquages machines chez l'imprimeur Burtin

Les essais sur des machines, chez l'imprimeur Burtin, ont été faits avec:
- 4 encres fluorescentes différentes qui réagissaient différemment aux U.V. (voilier, sculpture et pièces de monnaie avec trait au dessus)
- une encre phosphorescente jaune pour l'impression de 3 motifs (voilier, sculpture et pièces de monnaie sans trait au dessus).


(Essai sur papier vélin)
(Lumière naturelle et sous lampe U.V)

Les motifs ont été appliqués en typographie:
- un premier cylindre imprimant les motifs horizontalement avec des encres fluorescentes,


(Détail des pièces avec barre au dessus imprimées avec une encre fluorescente)


(Détail du voilier avec barre au dessus imprimées avec une encre fluorescente)


(Détail de la sculpture avec barre au dessus imprimées avec une encre fluorescente)

- un second cylindre imprimant les motifs verticalement avec une encre phosphorescente jaune.


(Détail des pièces sans barre imprimée avec une encre phosphorescente)


(Détail de la sculpture sans barre imprimée avec une encre phosphorescente sous lampe U.V.)

Des essais ont également été effectués sur des vignettes « B. Palissy » imprimés le 20.11.68.

Type de papier
Type d'impression
Date
Normal
Pas de vignette
18.11.68
Normal
Vignette B. Palissy
20.11.68
Papier phospho faible
Vignette B. Palissy
20.11.68
Papier phospho fort
Vignette B. Palissy
20.11.68


1.1.3.2.2. Essais d'impression des barres sur une presse Chambon à l'A.T.P.

Les essais d'impression de barres avec un cylindre sont effectués en 1968 avec du
- papier normal sans impression de vignettes « B. Palissy » (18.11.68 sur TD6-5)
- papier phospho faible et fort avec impression de vignettes « B. Palissy » (20.11.68 sur TD6-5)

Deux cylindres d'impression ont été fabriqués.

Ont été imprimés systématiquement avec un premier cylindre:
- un aplat de 2.5 cm x 9 cm
- une bande avec une barre
- une bande avec deux barres
- une bande trois barres

1.1.3.2.2.1. Essais d'impression sur papier normal non imprimé


(Feuille n° 46860 du 18.11.68 sur TD6-5)
(Papier normal avec 1 aplat, 1 bande, 2 bandes et 3 bandes)

L'impression des barres est peu visible à la lumière du jour. Ceci était une des caractéristiques recherchées.


(Feuille n° 46860 du 18.11.68 sur TD6-5)
(Papier normal avec 1 aplat, 1 bande, 2 bandes et 3 bandes)
(Sous lampe U.V.)

1.1.3.2.2.2. Essais d'impression sur papier phospho imprimé avec une vignette « B. Palissy »


(Feuille n° 41816 du 20.11.68 sur TD6-5)
(Papier phospho faible avec 3 bandes - 2 bandes - 1 bande - 1 aplat)
(Sous lampe U.V.)


1.1.3.2.2.3. Tableau de synthèse des essais sur le premier cylindre

Type de papier
Type d'impression
Impression
Date
Normal
Pas de vignette
Aplat + 1/2/3 barres
18.11.68
Normal
Pas de vignette
3/2/1 barres + Aplat
18.11.68
Papier phospho faible
Vignette B. Palissy
3/2/1 barres + Aplat
20.11.68
Papier phospho faible
Vignette B. Palissy
Aplat + 1/2/3 barres
20.11.68
Papier phospho fort
Vignette B. Palissy
Aplat + 1/2/3 barres
20.11.68


Un second cylindre a été confectionné permettant d'imprimer des feuilles avec:
- un "étalon test"
- sept bandes avec deux barres


(Feuille n° 40800 sur papier phospho fort du 20.11.68 avec 2 bandes (x7) et étalon test)
(Sous lampe U.V.)


(Détail du second cylindre avec un "'étalon test")
(Sous lampe U.V.)

1.1.3.2.2.4. Tableau de synthèse des essais sur le second cylindre

Type de papier
Type d'impression
Impression
Date
Normal
Pas de vignette
2 barres (x7) + Etalon test
18.11.68
Normal
Vignette B. Palissy
2 barres (x7) + Etalon test
18.11.68
Papier phospho fort
Vignette B. Palissy
Etalon test + 2 barres (x7)
20.11.68


Ces essais ont permis de vérifier que l'encre phosphorescente after-glow répondait aux conditions techniques et pouvaient être utilisées sur le matériel d'imprimerie.
Cependant, ils ont été abandonnés car ils nécessitaient l'utilisation de deux presses dont une typographique à plat à faible rendement.


1.1.4. Les essais des barres phosphorescentes en typographie à plat sur des vignettes imprimées en typographie

Le 03.07.68, sur une presse Chambon, ont été effectués des essais avec des galvanos ayant des rectangles de la taille des timbres d'usage courant (20 x 26 mm).
La disposition des rectangles est celle des carnets de 20 timbres (bloc de 10 avec interpanneau).

Trois types d'essais ont été effectués:

- essais d'impression de barres phosphorescentes sur des rectangles non imprimés


(Blocs de droite phosphorescent tenant à bloc de gauche non phosphorescents)
(1)

- essais d'impression de barres avec une encre SICPA marron sur des rectangles non imprimés


(1)

- essais d'impression de barres phosphorescentes sur des rectangles imprimés

Les rectangles ont été imprimés en vert de la même couleur que le 0.30FF vert « Marianne de Cheffer ».

- sans barre phosphorescente tenant à deux barres phosphorescentes


(1)

- deux barres phosphorescentes


(1)

(1) Pièces provenant de la collection personnelle de G. GOMEZ présentées avec son accord.
G. Gomez est un grand spécialiste des vignettes expérimentales et a édité le recueil "Catalogue des vignettes expérimentales.

Les feuilles utilisées pour les essais ont la configuration suivante:

Les feuilles sont donc constituées de huit blocs de 10 timbres.


(Bloc de 10 timbres)
(Sous lampe U.V.)


1.1.5. Les essais sur des presses Hélio

Un peu après à l'A.T.P. sont effectués des essais sur une presse HELIO:
- sur un blason héraldique en Décembre 1969
- sur un « Pic Vert » grand format le 17.02.70.

L'encre phosphorescente est appliquée en héliogravure.

1.1.5.1. Essais sur le blason de Déc. 69


(Impression du blason)
(Sous lampe U.V.)


(Impression du fond)
(Sous lampe U.V)


(Blason sur lettre avec fond vert, bleu et rouge et "Lion" en surcharge phospho)


(Détail du blason)
(Sous lampe U.V)

1.1.5.2. Essai sur « Pic Vert » du 17.02.70

Une sur-impression phosphorescente représentant un « Pic Vert » a été appliquée sur différents supports gommés de couleur différente.


(Détail de la sur-impression phosphorescente à la lumière naturelle)

Supports
A la lumière naturelle
Sous lampe U.V.
Papier gommé non imprimé non dentelé
Papier gommé imprimé unicolore noir non dentelé
Papier gommé imprimé unicolore rouge non dentelé
Papier imprimé multicolore dentelé

(1)
-

(1) Photo issue du recueil "Catalogue des vignettes expérimentales - 4e éd. 2008" de Gérard Gomez



1.1.6. Essais sur des presses Offset chez l'imprimeur Cartor

Des essais d'impression chez l'imprimeur Cartor ont été effectués en Offset avec:
- des barres phospho de 5 mm de largeur
- des aplats de 112 mm x 144 mm

Supports
Sous lampe U.V.
Barres phosphorescentes
Aplats phosphorescents

Les blocs-feuillets utilisés pour les tests sont:
- non imprimés
- bicolores comportant 25 vignettes imprimées en bleu clair, jaune rouge ou or avec la mention « CARTOR » chiffrée « 00F ».

Supports
A la lumière naturelle
Sous lampe U.V.
Barres phosphorescentes avec papier couché gommé avec filigrane Cartor sans vignette
Barres phosphorescentes avec papier couché gommé avec filigrane Cartor avec vignette bleue
Aplat phosphorescent avec papier couché gommé avec filigrane Cartor avec vignette bleue
Barres phosphorescentes avec papier couché gommé avec filigrane Cartor avec vignette sur fond jaune
Aplat phosphorescent avec papier couché gommé sans filigrane Cartor avec vignette sur fond jaune


1.1.7. Les choix techniques

Le choix des barres verticales est fait en 1969.
Le cahier des charges stipule qu’elles doivent avoir 3 à 3.4 mm de large et 23 mm de haut (+/- 1 mm).

Les directives de détection du courrier pour le tri dans les centres de tri mentionnent :
- une barre pour les plis non urgents (PNU) ou lent
- deux barres pour les plis urgents ou au tarif LETTRE
- trois barres pour le courrier spécial (abandonné très rapidement)
Le comptage des barres permettra d’envisager une discrimination du courrier.
Les plis avec des timbres sans barres devront être détournés pour être traités manuellement.

Après de nombreux essais sur des vignettes « B. Palissy » et des enveloppes, la spécification technique n° 234 du 26.01.72 définit les règles qui serviront à la mise au point définitive des encres phosphorescentes.