PARTIE I - LES BARRES PHOSPHORESCENTES
1.3. Les autres essais



1.3.1. Essais des encres sur des enveloppes CCP

A partir de 1960 et le développement des centres C.C.P. le courrier à traiter devient de plus en plus important.
Les enveloppes distribuées au public pour l'envoi des chèques confectionnées par des entreprises sous-traitantes sont de couleur gris-bleue, couleur qui absorbe beaucoup l'intensité lumineuse des barres.

1.3.1.1. Essais du 20.03.70

Le 20.03.70 au C.N.E.T. des essais de marques à imprimer ont été effectués sur plusieurs supports et plusieurs encres.

1.3.1.1.1. Essais du 20.03.70 avec six ronds sur des supports papiers au format 200 mm x 130 mm avec deux encres fluorescentes différentes (rouge-orange et rouge)

A la lumière naturelle
Sous lampe U.V.


1.3.1.1.2. Essais du 20.03.70 avec six ronds et 3 barres verticales sur des supports papiers au format 200 mm x 130 mm avec une encre phosphorescente

A la lumière naturelle
Sous lampe U.V.


1.3.1.1.3. Essais du 20.03.70 avec le symbole de La Poste « Oiseau » sur une enveloppe au format 155 mm x 125 mm avec une encre fluorescente

A la lumière naturelle
Sous lampe U.V.


(Détail du symbole de La Poste « Oiseau » à la lumière naturelle)


1.3.1.2. Autres essais sur des enveloppes de papiers divers

Comme pour l'impression des barres sur les timbres une spécification technique est élaborée pour les enveloppes C.C.P. de type CH 20.
La Spécification Technique 242 de janvier 1973 précise que:
- le marquage doit comporter 3 barres
- le spectre de ré-émission doit avoir un maximum placé entre 510 et 550 nm
- les mesures sur une zone de 1 mm de diamètre ne doivent pas être inférieure à une moyenne de 40 nits
- les bords doivent être nets et les bavures éventuelles ne doivent pas dépasser 0.5 mm
- les enveloppes ne doivent pas comporter d'azurant optique
- les marques doivent être peu visibles en lumière naturelle et observable sous U.V avec un aplat homogène
- le temps d'excitation maximum doit être obtenu en moins de 500 millisecondes et le temps de décharge supérieur à 50% 60 millisecondes après la fin de l'excitation stabilisée.


Des essais ont été réalisés pour la fabrication d'enveloppes avec des barres imprimées en typographie.
Trois supports papiers différents ont été utilisés avec impression de une, deux et trois barres.

1.3.1.2.1. Différentes enveloppes utilisées


(Type I de couleur blanche de format 198 mm x 120 mm)


(Type II de couleur ocre de format 170 mm x 130 mm)


(Type III de couleur jaune de format 145 mm x 112 mm)


1.3.1.2.2. Différents types d'impression

- Encre de type after-glow sous lampe U.V.


(Essai avec une barre phosphorescente)



(Essai avec deux barres phosphorescentes)


(Essai avec trois barres phosphorescentes)

- Encre fluorescente orange sous lampe U.V.

Un essai a été effectué avec une encre fluorescente orange sous lampe U.V. sur une enveloppe de type II.


Les premières enveloppes d'essais de concentration des encres sont horodatées les 21, 22 et 23 Avril 1965.


(Sous lampe U.V)


(Agrandissement de l'horodatage imprimé sur le bord droit du recto de l'enveloppe)


Jusqu'en 1976 des essais sont effectués au fur et à mesure des contrats signés avec les fournisseurs et des mises en services des centres C.C.P.
La mesure au nitomère est mentionnée sur quelques enveloppes extraites des lots fournis par les imprimeurs pour acceptation.


(Enveloppe avec annotation du contrôle de fabrication à la lumière naturelle)


(Enveloppe avec annotation du contrôle de fabrication sous lampe U.V.)


1.3.1.3. Outils de vérification de l'impression des barres sur les enveloppes

1.3.1.3.1. Outils de vérification de l'impression des barres sur les enveloppes sur supports papiers

Les témoins étalons sont constitués de 12 supports papiers de 12 couleurs différentes de 210 mm x 130 mm.
Le type de papier est généralement mentionné en bas à gauche de chaque support.

Les supports sont déclinés en 3 modèles de 2 rangées de 30 barres:


Modèle "nature"


Modèle "rouge" avec des dégradés


Modèle "vert" avec des dégradés


1.3.1.3.2. Outils de vérification de l'impression des barres sur les enveloppes sur enveloppes C.C.P.

Les enveloppes C.C.P. sont également déclinées en 3 modèles de 2 rangées de 30 barres:


Modèle "nature"
(Sous lampe U.V)


Modèle "rouge" avec des dégradés
(Sous lampe U.V)


Modèle "vert" avec des dégradés
(Sous lampe U.V)


1.3.1.4. Essais sur des enveloppes des Centres de Chèques Postaux (C.C.P.) à partir de 1977

A partir de 1977, les enveloppes C.C.P. sont imprimées avec 2 barres phosphorescentes de 2 mm de large. Elles remplaceront progressivement les enveloppes imprimées avec 3 barres.


(Enveloppe non confectionnée et non imprimée sous lampe U.V.)


1.3.2. Essais d'indexation sur les Entiers postaux expérimentaux de l'Isère de 1984

Avant la mise en vente le 03.12.84 des Entiers postaux expérimentaux de l'Isère des essais au Service de Recherche technique de La Poste (S.R.T.P.) ont été réalisés pour tester la lecture des barres phosphorescentes des différents supports.

Préalablement à ces essais de lecture, des essais de format ont été réalisés sur des supports non gommés et avec la mention perforée "SPECIMEN".


(Carte-Lettre non gommée sans barre phosphorescente
avec perforation "SPECIMEN ")


(Enveloppe 20g non gommée sans barre phosphorescente
avec perforation "SPECIMEN ")

1.3.2.1. Carte postale dite Carte-Poste


(Marque d'indexation et code PIM H4)
(Carte postale avec une barre phosphorescente à droite surchargée "SPECIMEN")


(Détail du code d'indexation sous lampe U.V.)


(Marque d'indexation et code PIM H4)

(Carte postale avec une barre phosphorescente à droite surchargée "SPECIMEN")

1.3.2.2. Carte-Lettre dite Lettre-Poste


(Marque d'indexation et code PIM H4)

(Carte-Lettre avec deux barres phosphorescentes surchargée "SPECIMEN SANS VALEUR")

1.3.2.3. Enveloppe 20g dite Enveloppe pré-affranchie


(Marque d'indexation et code PIM H4)

(Enveloppe 20g avec deux barres phosphorescentes
surchargée "SPECIMEN SANS VALEUR")

1.3.2.4. Enveloppes non émises

Deux enveloppes au format 218 mm x 110 mm et 227 mm x 160 mm sont restées non émises. Elles sont surchargées "SPECIMEN SANS VALEUR", sont imprimées avec deux barres phosphorescentes et la mention au verso "Valable en France uniquement, jusqu'à 20 g".


(Format 218 mm x 110 mm)


(Format 227 mm x 160 mm)


(Détail sous lampe U.V.)

1.3.2.5. Aérogramme

L'aérogramme est le seul document de la série chiffrée (3.50FF) car il est destiné au régime international qui, en 1984, refuse les vignettes sans valeur.


(Marque d'indexation et code PIM H4)

(Aérogramme sans barre phosphorescente
surchargé "SPECIMEN")


(Expérimentation de redressage)
(Aérogramme sans barre phosphorescente surchargé "SPECIMEN" du CNET n° 83873)


1.3.2.6. Enveloppes de présentation dans les bureaux de Poste de l'Isère

Les produits confectionnés pour les tests ne sont pas à confondre avec les supports spécifiquement réalisés pour les présentoires des bureaux de Poste de l'Isère.


(Carte-Lettre gommée avec deux barres phosphorescentes
surchargée "SPECIMEN SANS VALEUR")



Toute cette partie sur l'historique des barres phosphorescentes est issue des études de J. RENARD publiées dans « Les essais de marquages des encres fluorescentes et phosphorescentes ».
Toutes les pièces présentées sont possédées à l'exception de celles mentionnées comme étant copiées de l'ouvrage de J. RENARD.
Les données ont été reprises de l'étude de J. RENARD avec son accord.