PARTIE II - LA REALISATION DES TIMBRES-POSTE
2.3. Différentes presses utilisées depuis 1970
2.3.1. Les presses Taille-Douce 3 couleurs (TD3)


Sur les presses Taille-Douce 3 couleurs avec guillochis (TD3-x), l’image du timbre figure intégralement sur un cylindre unique.
Les surfaces colorées sont juxtaposées (maximum 3) tout en étant séparées par un découpage préalable des rouleaux encreurs qui délimitent les zones de couleurs.


(Presse Taille-Douce 3 couleurs sans bloc typographique imprimant les barres phosphorescentes)
(Source : Documentation ITVF)


(Détail du bloc encreur)
(Source : Documentation ITVF)



(Schéma d'une presse rotative taille-douce 3 couleurs - TD3)
(Source : documentation ITVF)

Sur les rotatives taille-douce 3 couleurs de type Chambon le papier gommé est déroulé d'une bobine puis humidifié avec un rouleau en polyuréthane maintenu mouillé.
Le papier passe ensuite entre le cylindre cliché, encré et essuyé en surface, et un cylindre presseur.
Les trois couleurs sont donc imprimées ensemble au cours d'une seule révolution de cylindre.
Sont ensuite imprimées en typographie les barres phosphorescentes et en marge les numéros de série, l'indicatif de la machine et la date.
La rotative effectue ensuite la perforation, la coupe et la réception en paquets de 100 feuilles.


Ce type de presse a été très peu utilisé pour des tirages avec des barres phosphorescentes. Seules quelques tirages sont concernés sur les « Sabine de Gandon » avec des barres phosphorescentes de type D « couché » sur la presse TD3-4.
Seule cette presse TD3 a été équipée d’un œil de lecture électronique.

La presse TD3-4 imprime couché à chaque tour de cylindre 3 feuilles » de 100 timbres (soit 300 timbres).
Les bords de feuille supérieurs et inférieurs ont des guillochis.