PARTIE II - LA REALISATION DES TIMBRES-POSTE
2.3. Différentes presses utilisées depuis 1970
2.3.2. Les presses Taille-Douce 6 couleurs (TD6)


2.3.2.1. Généralités sur les presses Taille-Douce 6 couleurs (TD6)

Les premières presses TD6 n'imprimaient pas de timbres avec des barres phosphorescentes. Pour pouvoir imprimer des barres phosphorescentes, un bloc imprimant des barres phosphorescentes a été ajouté progressivement sur les différentes presses.

Le tirage du 17.02.70 0.40FF rouge « Marianne de Cheffer » sur la presse TD6-1 est le premier tirage sur une presse 6 couleurs avec des barres phosphorescentes.


La presse TD6 comporte deux éléments d'impression (cylindres) de chacun trois couleurs.


(Schéma d'une presse Taille-Douce 6 couleurs)
(Source : Documentation ITVF)


A ce schéma doivent être ajoutés un bloc typographique pour l'impression des barres phosphorescentes ainsi que les opérations de perforation, de coupe et de réception.


(Presse Taille-Douce 6 couleurs n°1 sans bloc typographique imprimant les barres phosphorescentes)
(Ancienne configuration)

(Source : Documentation interne ITVF)


(Presse Taille-Douce 6 couleurs avec bloc typographique imprimant les barres phosphorescentes)
(Nouvelle configuration)
(Source : Documentation interne ITVF)


(Presse Taille-Douce 6 couleurs - Disposition des blocs taille-douce report et directe)
(
Nouvelle configuration)
(Source : Documentation interne ITVF)

Les cylindres essuyeur nettoyés initialement avec du trichloréthylène sont depuis plusieurs années nettoyés avec une solution aqueuse à base de soude caustique (1%), d'huile de ricin sulfonée (1.5%) et d'eau (97.5%) moins polluante et dangereuse.

Le bloc typographique imprimant les barres phosphorescentes est situé après l'impression en taille-douce proprement dite.


(Bloc typographique imprimant les barres phosphorescentes)
(Source : Documentation interne ITVF)

Sur la presse TD6-7 (TD207) depuis probablement 2014, le bloc typographique est positionné avant l'échenillage pour les carnets autollants de type SAGEM et DAB.


(Impression des barres sur la partie centrale après l'échenillage)

Ce bloc typographique est constitué de trois éléments:

- un bloc qui permet d'ajuster en hauteur le positionnement des barres phosphorescentes en modifiant la course du papier en plus ou en moins

- un bloc d'impression en typographie des barres phosphorescentes

Ce bloc typographique peut être déplacé latéralement pour aligner l'impression typographique par rapport à la première impression effectuée en taille-douce.
Le déplacement du bloc, en travers sur le bâti de la machine, est effectué manuellement avec une manivelle qui tourne une vis de réglage.

- un bloc de séchage U.V.

 

Détails des éléments constitutifs d'une presse Taille-Douce 6 couleurs

:
(Porte-bobine dérouleur)
(Source : Documentation interne ITVF)


(Brise gomme - Dispositif qui permet que le papier enroulé sur la bobine mère soit "brisé" et arrive redressé à plat en fin de machine)
(Source : Documentation interne ITVF)


(Premier cylindre d'appel)
(Source : Documentation interne ITVF)


(Encrier, cylindre d'impression, cylindre report et cylindre de pression)
(Source : France Télévision)


(Blocs d'impression taille-douce)
(Bloc report en premier plan et bloc taille-douce directe en arrière-plan)
(Source : Documentation interne ITVF)


(Element de séchage)
(Source : Documentation interne ITVF)


(Bloc typographique imprimant les barres phosphorescentes)
(Source : Documentation interne ITVF)


(Cylindre support d'impression des barres phosphorescentes sans la plaque Nyloprint)
(Source : Documentation interne ITVF)


(Elément de séchage U.V. des barres phosphorescentes)
(Source : Documentation interne ITVF)


(Numéroteur Jet d'encre)
(Source : Documentation interne ITVF)


(Bloc d'impression des numéroteurs mécaniques)
(Source : Documentation interne ITVF)


(Détail du numéroteur mécanique)
(Source : Documentation interne ITVF)


(Bloc perforateur à aiguilles)
(Source : Documentation interne ITVF)


(Intérieur d'un perforateur APS avec fraise en bas et porte plaque magnétique en haut)
(Source : Documentation interne ITVF)


(Bloc de découpe)
(Source : Documentation interne ITVF)

Il arrive qu'il faille utiliser plus de six couleurs en taille-douce directe pour réaliser un timbre ou un bloc-feuillet.
Avec uniquement trois encriers par élément d'impression taille-douce directe et trois rouleaux toucheurs découpés (un par encrier) l'Imprimerie de Périgueux a confectionné des encriers avec plusieurs compartiments d'encre.
En effet, le cloisonnement permet d'avoir deux, trois ou quatre couleurs différentes par encrier.


(Encrier compartimenté)
(Source : Documentation interne ITVF)

L'alignement des gravures avec l'emplacement de chaque compartiment permet l'utilisation de trois couleurs par encrier soit l'impression de six, neuf ou douze couleurs. Il peut donc y avoir également deux, trois ou quatre couleurs par rouleau toucheur découpé.


(Bloc-feuillet imprimé avec 9 couleurs)
(Source : Copyright Collection Musée de La Poste / La Poste)
(N° d'inventaire : 2011.135.72)


Les presses TD6 peuvent imprimer des feuilles en continu pour permettre la confection des carnets gommés fermés, des roulettes et des carnets autocollants de type SAGEM et DAB.
A la réception classique en feuilles sur les rotatives se substitue un dispositif de réception en bobines.


(Source : Documentation ITVF)

Pour la confection des carnets gommés fermés il est utilisé une confectionneuse qui assemble la couverture et les timbres imprimés.


(Source : Documentation ITVF)

2.3.2.1.1. Les éléments d’impression

Les presses TD6 sont constituées de deux cylindres d'impression:

- Cylindre cliché, appelé élément report, qui imprime généralement les aplats de couleurs comme les fonds (trois couleurs)

Ce premier cylindre cliché est un élément report taille-douce qui utilise un procédé d'impression dérivé de la taille-douce et de l'offset.
Le cliché d'impression n'est pas en contact direct avec le papier. Il dépose l'encre sur un cylindre de report en matière plastique (cylindre intermédiaire) qui le reporte sur le papier.

La gravure du cliché est faite à l'endroit. Elle se décalque à l'envers sur le cylindre report pour être ensuite imprimée à l'endroit sur le papier.


(Feuille taille-douce report du timbre « Limoges - Haute-Vienne » émis le 26.03.07)
(Dessinateur/Graveur : E. Catelin)
(Impression des couleurs bleu et beige)
(Source : Copyright Collection Musée de La Poste / La Poste)
(N° d'inventaire : 2007.156.14)


- Cylindre d’impression Taille-Douce directe qui appose l’image directement sur le papier (trois couleurs)

Ce second élément est un élément taille-douce directe semblable à celui des rotatives trois couleurs.


(Feuille taille-douce directe du timbre « Limoges - Haute-Vienne » émis le 26.03.07)
(Dessinateur/Graveur : E. Catelin)
(Impression des nuances de noir)
(Source : Copyright Collection Musée de La Poste / La Poste)
(N° d'inventaire : 2007.156.13)


(Feuille après les phases d'impression du timbre « Limoges - Haute-Vienne » émis le 26.03.07)
(Dessinateur/Graveur : E. Catelin)
(Source : Copyright Collection Musée de La Poste / La Poste)
(N° d'inventaire : 2007.76.106)

Les inscriptions marginales sont imprimées lors de cette seconde phase d'impression.

Le cylindre report se distingue du cylindre taille-douce par son cylindre intermédiaire en matière plastique.

Les presses TD6-x impriment à chaque tour de cylindre trois feuilles « monobloc » de 100 timbres séparés par une marge centrale (soit 300 timbres).

Feuilles
Repères
Photos
Feuille A
(n° 10911)
Repère électronique (RE)
Feuille B
(n° 10912)
Pas de repère
Feuille C
(n° 10913)
Double trait
(//)


Des Cartes Postales « Sabine de Gandon » et « Liberté de Gandon » ont été imprimées sur des presses TD6.
Un tour de virole imprime douze Cartes Postales (deux nappes de six cartes) de gauche à droite. Les barres phosphorescentes sont imprimées horizontalement.

La première Carte Postale imprimée en Taille-Douce est la Carte Postale 0.80FF vert « Sabine de Gandon » avec une barre phosphorescente à droite au type D « couché ».


2.3.2.1.2. Le tunnel de séchage par rayonnement infrarouge

Le séchage, pour éviter les mélanges de couleurs et salissures, est une préoccupation majeure.

La presse TD6 possède un tunnel de séchage par rayonnement infrarouge.

Le papier passe à quatre reprises dans le tunnel de séchage.

1. Avant l’impression, le papier subit un préchauffage pour lui faire perdre le maximum d'humidité. Cette opération, qui provoque un retrait important du papier, permet de limiter ses variations dimensionnelles au cours du séchage de l'impression report taille-douce.
2. Après l’impression report Taille-Douce, le papier repasse dans le tunnel de séchage pour sécher les encres. Ce passage évite tout maculage et mélange des couleurs au cours de l'impression de la taille-douce directe.
3. Après l’impression Taille-Douce directe pour sécher les encres de la taille-douce. Ce dernier passage permet ainsi de procéder aux dernières opérations (numérotage des feuilles, perforage et coupe).
4. Après l'impression des barres phosphorescentes.


2.3.2.1.3. La mise en route des presses TD6

Les presses TD6 imprime tout d'abord le timbre-poste et le RE qui conditionne toutes les étapes suivantes à savoir l'impression des barres phosphorescentes à la sortie du tunnel IR, le perforage, les inscriptions de service et la coupe rotative.

Cependant suite à l'arrêt d'un tirage après la récupération de toutes les feuilles imprimées il peut rester des feuilles blanches et perforées (environ 100 feuilles).
Lors de la remise en route de la presse, à la sortie des premières feuilles, nous pouvons donc observer des feuilles perforées puis des feuilles perforées avec des barres phosphorescentes imprimées puis des feuilles avec le timbre imprimé.

En cas de décalage important entre l'impression des timbres et la perforation, le technicien intervient pour ajuster. Lorsque les réglages sont validés, après ajustement de la perforation, le tirage proprement dit peut commencer.


2.3.2.1.4. Les repérages électroniques

Les bandes de papier se déplaçant horizontalement et verticalement en cours de processus d’impression, des repérages sont nécessaires pour vérifier et repositionner l’impression si nécessaire.

2.3.2.1.4.1. Les types de repérages électroniques

Deux types de repérages sont utilisés :

a- Repérage longitudinal

Après le séchage de l'impression report Taille-Douce la bande de papier passe, avant d'être engagée dans l'élément Taille-Douce directe, par des rouleaux intermédiaires.
Le déplacement d'un de ces rouleaux, commandé électroniquement via un repérage électronique, allonge ou raccourcit le parcours du papier. Celui-ci permet à l'impression Taille-Douce directe de s'appliquer très exactement sur l'impression déjà faite par le premier cylindre cliché.

Le principe du repérage électronique est le suivant:

1. Le premier élément (cylindre cliché) marque un trait de contrôle (repère de couleur dénommé RE) sur l'une des trois feuilles de timbres-poste imprimées à chaque tour du cylindre.


2. Le passage de ce repère devant une cellule photo-électrique (lecteur de papier) placée immédiatement avant l'entrée de la bande de papier dans le second élément (cylindre d’impression Taille-Douce) provoque l'envoi d'une impulsion électrique dans un circuit de contrôle qui est le cerveau du système.
3. Un lecteur placé sur le cylindre Taille-Douce directe transmet, à chaque tour également, une impulsion indiquant au circuit de contrôle la position du cliché.


(Lecteur de repère papier)


Les deux impulsions sont reçues simultanément lorsque les impressions du premier et du second élément coïncident.
S'il n'y a pas coïncidence, le circuit de contrôle opère une correction en alimentant, dans le sens voulu, un servomoteur qui commande le déplacement du rouleau intermédiaire placé sur le parcours du papier. La précision obtenue est de l'ordre du dixième de millimètre.

Un second dispositif électronique, semblable au premier, contrôle le repérage de la perforation.

b- Repérage latéral

Lors des passages successifs dans le tunnel de séchage la bande de papier se déplace latéralement.

Elle est remise exactement dans l'axe de la presse avant chacune des impressions du premier et du second élément et avant le perforage par trois dispositifs identiques fonctionnant de la manière suivante :

Un palpeur pneumatique émet un filet d'air coupé en partie par l'un des bords de la bande de papier.
Par un tube fixé à sa partie supérieure le palpeur transmet une pression d'air variant suivant la position du papier à un relais pneumatique qui assure, par un circuit d'huile sous pression, le déplacement d'un piston commandant les rouleaux de remise en place du papier. La correction est instantanée.


(Palpeur pneumatique avec le tube conducteur d'air)

2.3.2.1.4.2. Le positionnement du repère électronique

2.3.2.1.4.2.1. Le positionnement du repère électronique sur une feuille de 100 timbres

Le Repère Electronique (RE) est imprimé sur la première feuille (feuille A) des trois feuilles imprimées à chaque tour de cylindre.

Avant 1978, le RE est à gauche, à partir de 1978 il peut se rencontrer à gauche de la case 91 et/ou à droite de la case 100.
La première presse équipée d’un lecteur à droite a été la presse TD6-2. Le 2e tirage du 1.00FF vert « Sabine de Gandon » du 20.05.78 au 04.07.78 a été le premier avec un RE à droite.
Pour les tirages réalisés sur la presse TD6-2 dans un premier a été gravé un RE à droite sur des cylindres déjà pourvus d’un RE à gauche (cylindres B, C et D). Le rouleur toucheur était découpé pour encrer à droite et non à gauche.

Par la suite les nouveaux cylindres étaient confectionnés avec un RE à droite et à gauche pour être utilisés sur toutes les presses TD6.

Depuis Avril 1992, le RE à gauche a été progressivement supprimé pour être positionné systématiquement à droite.
Dans un premier temps, lors d'impressions utilisant d'anciennes viroles le RE de gauche a été imprimé à sec.
Par la suite, les nouvelles viroles ont été confectionnées sans gravure du RE à gauche devenu inutile.

Période
Positionnement du RE
Photos
Avant 1978
A gauche
(case 91)
Entre 1978 et 1992
A gauche
(case 91)
et
à droite
(case 100)
Après 1992
A droite
(case 100)


2.3.2.1.4.2.2. Le positionnement du repère électronique sur les feuilles destinées à la confection des carnets

Le RE est positionné entre les deux colonnes des cinq timbres.
La position a évolué en fonction des périodes.

2.3.2.1.4.3. Remplacement du RE gravé par le BOBST

Lors du 22e tirage du 5.00FF bleu-vert foncé « Liberté de Gandon » du 06.08.87 au 07.08.87 sur TD6-1, un triangle encré (BOBST) a été ajouté sur la virole en haut à droite de la feuille A.
Ce BOBST est de nouveau imprimé le 10.08.87 (23e tirage). Jusqu'à la fin du 23e tirage (14.04.87), il est imprimé à sec comme sur les 24e, 25e et 26e tirages.


(BOBST imprimé à sec sur le 5.00FF bleu-vert foncé « Liberté de Gandon »)
(Barres phosphorescentes au type B donc issues du 24e tirage imprimé sur la presse TD6-7)


(BOBST partiellement imprimé sur le 24e tirage du 5.00FF bleu-vert foncé « Liberté de Gandon »)
(Pièce non détenue)

C'est sur les tirages du 2.20FF PhilexFrance 89 « Liberté de Gandon » émis le 04.03.88 sur la presse TD6-2 que les BOBST apparaissent sur les timbres commémoratifs pour la première fois.


Sur les trois3 derniers tirages du 5.00FF bleu-vert « Marianne du Bicentenaire » (13e-14e et 15e) du 27.09.96 au 18.04.97, le RE a été remplacé par un BOBST.

Ce nouveau repère sera généralisé sur les timbres d'usage courant à partir de la « Marianne du 14 Juillet ».


2.3.2.1.5. Mise en route d'une presse TD6

Lors de l’arrêt de la presse le 19.05.75 les feuilles imprimées ont été prélevées, les pressions retirées sauf pour le numéroteur de feuille. Il ne reste donc plus que la feuille n° 48700 (non présentée) et des feuilles blanches.
Le 20.05.75 la presse est préparée avec l'entraînement de la bande de papier débrayé, le bloc taille-douce tournant sans entraîner le papier, pour chauffer l'essuyeur et régler l'encrage.

Successivement :
- la pression des barres phosphorescentes est remise manuellement et l’entraînement du papier est embrayé.
                -> La feuille n° 48700 arrive en fin de ligne la première suivie de la feuille n° 48699 et des feuilles non imprimées.
- la pression taille-douce est remise sur la feuille n° 48666.
                -> Lorsque cette dernière arrive en fin de ligne, les barres phosphorescentes étant déjà imprimées sur les feuilles, le RE commence à être lu pour le repérage du perforateur et un repositionnement s’opère. Trois cents feuilles environ sont nécessaires pour ce dernier réglage.

 


(sans barre phosphorescente)




(avec trois barres phosphorescentes)












2.3.2.2. Les indicateurs de service sur les supports gommés

2.3.2.2.1. Timbres d'usage courant de feuille de 100 timbres avant juillet 2005

Plusieurs indicateurs de service imprimés en typographie permettent d'identifier les tirages.

Cette identification peut être effectuée le plus souvent, sur les presses Taille-Douce via les indicateurs de service suivants imprimés sur la marge inférieure:
- la date
- le numéro de feuille
- le numéro de presse

En cas de tirages sur plusieurs presses le même jour, des marques gravées (Repère Electronique et " 2 traits ") de la couleur du timbre imprimé permettent de déterminer la virole avec précision.

En cas de surcharge typographique (ex : timbres de SP&M et Mayotte,..), une autre marque peut être constatée, le carré noir.


2.3.2.2.1.1. La date

La date est positionnée à droite sous le timbre n° 100 et est composé du jour, du mois et de l'année (JJ.MM.AA).


2.3.2.2.1.2. Le numéro de feuille

Le numéro de feuille est imprimé à gauche. Les presses TD6 impriment les feuilles du bas vers le haut.

Fin 1996 de nouveaux appareils imprimant les dates et les numéros de feuille ont été mis en service. La mise en place a été progressive en fonction des presses.
La première presse équipée des nouveaux numéroteurs imprimant sept chiffres au lieu de cinq est la presse TD6-5 lors du tirage 9e tirage du 31.12.96 au 07.01.97 du 3.50FF vert-jaune « Marianne du Bicentenaire ».


(Numérateur avec 5 chiffres - Feuille B avec 2 "=")


(Numérateur avec 7 chiffres - Feuille A avec RE)
(Tirage du 02.01.97)
(9e tirage du 31.12.96 au 07.01.97)


2.3.2.2.1.3. Le numéro de presse

Le numéro de presse est imprimé sous le timbre n° 96.
Il est composé de 2 composantes:
- le type de presse
- le numéro de la presse

Fin 1990, l'ITVF a remplacé progressivement sur les presses TD6 les indicatifs de presse métalliques par des éléments en dicryl.
Le tirage du 12.12.90 du 2.30FF rouge « Marianne du Bicentenaire » imprimé sur la presse TD6-6 (17e tirage) est le premier tirage avec le nouveau type de numéro de presse.

-

Type I
(Avant 1990)

Type II
(Après 1990)
Numéro de presse


2.3.2.2.2. Timbres d'usage courant de feuille de 100 timbres à partir de juillet 2005

A partir du mois de Juillet 2005, l'ITVF a commencé à imprimer progressivement les indicateurs de service sur la marge gauche en généralisation l'impression des codes-barres. La dénomination des presses a changé:
- TD205 pour le TD6-5
- TD207 pour le TD6-7


(Feuille n° 1441917 du 6e tirage du 05.08.05 au 11.08.05 sur TD6-5/TD205)

Une période intermédiaire a été observée avec l'impression simultanée des 2 modes d'impression en bas de feuille et sur la marge gauche.

Le numéro de feuille est imprimé uniquement sur la marge inférieure.

Sont concernés uniquement des tirages de la « Marianne des Français » ITVF:
- presse TD207
TVP vert pour le tirage du 15.11.05 au 24.11.05
TVP rouge pour le tirage du 01.12.05 au 06.12.05

- presse TD205
Tirages du 08.07.05 au 25.01.06 sur les valeurs suivantes: 0.01€ jaune, 0.05€ brun-foncé, 0.10€ violet, TVP vert, TVP rouge, 0.55€ bleu, 0.64€ vert-olive, 0.75€ bleu-ciel, 0.82€ lilas-brun, 0.90€ bleu-foncé, 1.00€ orange, 1.22€ lilas et 1.98€ brun-foncé.

Le dernier tirage avec la double impression, en date du 25.01.06, a été effectué sur la valeur 0.90€ bleu-foncé « Marianne des Français » ITVF.


Le 0.85€ violet « Marianne des Français » Phil@poste (tirage du 18.08.06 au 23.08.06) est le premier timbre imprimé sur la presse TD205 avec uniquement les inscriptions de service sur la marge gauche.


Nous retrouvons les indications de service suivantes sur la marge blanche gauche:
- le numéro de feuille au niveau du timbre 91
- le numéro de presse au niveau du timbre 81
- la date au niveau du timbre 71
- le code-barres au niveau des timbres 61 et 51
- la transcription numérique du code-barres au niveau des timbres 41 et 31

La police d'impression a été modifiée:

Inscriptions de service
Période intermédiaire
Type I
Depuis Août 2006
Type II
Numéro de feuille

Numéro de presse
Date


Code-barres
Transcription numérique

Parallèlement est collée sur les paquets cellophanés de dix feuilles une étiquette comportant :
- les principales mentions permettant d'identifier le paquet (n° de référence, référence article DAPO, nombre de timbres,....)
- un code-barres reprenant le code GTIN, le code OLF et le n° de commande DAPO

Depuis le tirage du 13.03.07 du TVP rouge « Marianne des Français » Phil@poste, il est observé l'impression des 2 "traits (=) en dessous du timbre n°91. Le BOBST est toujours positionné à droite du timbre n° 100.

A partir du tirage du 05.01.09 du 0.73€ vert-olive « Marianne et l'Europe » surchargé « SPM », sur les timbres imprimés pour Saint-Pierre-et-Miquelon, le code-barres est imprimé sur la marge droite.
Le code-barres imprimé sur la marge gauche avec la référence vendue en France métropolitaine et dans D.O.M-T.O.M. est barré avec une surimpression noire effectuée en même temps que la surcharge
« SPM » en typographie.

2.3.2.2.3. Timbres d'usage courant issus de carnets gommés fermés

2.3.2.2.3.1. Timbres d'usage courant issus de carnets gommés fermés de 5, 10 et 20 timbres

Chaque tour de cylindre imprime 330 timbres en deux blocs de cinq colonnes (33 rangées de 10 timbres avec une marge centrale).
Sur le bord de feuille droit et la marge centrale sont imprimées les inscriptions de service, numéro comptable et date tous les dix carnets.
Le RE est imprimé sur la marge centrale tous les 33 carnets.

2.3.2.2.3.2. Timbres d'usage courant issus de carnets gommés STEINER

Les carnets gommés STEINER sont réalisés avec une bande sans fin. Le RE imprimé sur la marge centrale est coupé en deux.

2.3.2.2.4. Timbres d'usage courant issus de carnets gommés ouverts

La Presse TD6-4 a été utilisée pour l’impression des carnets gommés ouverts:
- 2,20FF rouge « Liberté de Gandon » - Tirages du 23.04.86 au 17.07.89

- 2,30FF rouge « Marianne du Bicentenaire » - Tirages du 20.11.89 au 06.11.90


L'utilisation de la presse TD6-4 a été rendue possible par le montage d'un groupe perforateur cylindrique, le perforateur classique au peigne ne pouvant pas faire les timbres non-dentelés en haut ou en bas.
Chaque tour de cylindre imprime trois feuilles de 100 timbres séparés par une marge centrale. Entre chaque feuille bi-bloc de 100 timbres un intervalle de la hauteur d'un timbre permet d'imprimer les indicateurs de service (RE et traits). Les numéros de feuille, le numéro de feuille et la date sont imprimés sur la marge centrale et la marge de droite.

Cette presse a été aussi utilisée pour l'impression de timbres en feuille et en carnets fermés.

2.3.2.2.5. Timbres d'usage courant issus de roulettes

Chaque tour de cylindre d’impression donne 33 figurines en hauteurs et de 10 en largeur (soit 330 timbres).

Pour la confection des roulettes les bobines sont montées sur une machine qui la découpe en dix bandelettes longitudinales avec des couteaux circulaires.


(Source : Documentation ITVF)

Les marques étant imprimées sur les parties "chutées", seule une variété de découpe permet d'en observer.
Le RE est positionné tous les 33 timbres. Le positionnement et le nombre varie en fonction des époques et semble suivre celui des feuilles.

Il a été observé deux traits verticaux depuis le 1.60FF rouge « Liberté de Gandon ». Il n'est pas connu la date exacte de leur apparition.

La date est toujours à gauche tous les dix timbres. Le numéro de feuille est en décalé tous les cinq timbres.
Le positionnement de ces indicateurs de service varie à chaque tour de cylindre.

2.3.2.2.6. Timbres commémoratifs gommés

Les timbres dit « Commémoratifs » n'avaient pas de date imprimée à droite (sauf quelques exceptions), seuls étaient mentionnés le numéro de feuille et le numéro de presse.

2.3.2.2.6.1. Timbres Commémoratifs imprimés sur des feuilles gommées sans date d'impression

La numérotation à sept chiffres étant apparue en 97, aucun timbre avec une numérotation à cinq chiffres n'a été imprimé avec des barres phosphorescentes.


(Numérateur avec 5 chiffres sans barre phosphorescente)


(Numérotation à 7 chiffres avec barres phosphorescentes - décalage mixte vertical et horizontal des barres donnant une seule barre à cheval au lieu de deux)


Depuis l'émission du timbre « Valenciennes - Nord » le 05.02.07, la presse TD6-1 dédiée aux impressions des grands formats imprimés avec des barres phosphorescentes est dénommée TD201. Les indicateurs de service sont imprimés sur la marge gauche.

.

A partir de cette date sont imprimées en jet d'encre les inscriptions de service suivantes:

Inscriptions de service
Photos
Numéro de feuille
Numéro de presse
Date
-
Code-barres
Transcription numérique


La taille et le positionnement des indicateurs de service varient en fonction des émissions.

Lors de l'émission du « Guy Môquet » le 22.10.07, le nom de la presse change, il devient temporairement « TD6 1 ».


(Détail du numéro de presse)

Ce changement temporaire de numérotation de la presse sera de nouveau observé lors de l'émission du « Louis Braille » le 05.01.09.

2.3.2.2.6.2. Timbres Commémoratifs imprimés sur des feuilles gommées avec une date d'impression

La date du 04.05.07 a été imprimée par erreur lors de l'émission du « Sully Prudhomme » le 17.09.07.
C'est la première date observée sur un timbre commémoratif
imprimé avec des barres phosphorescentes sur une presse Taille-Douce.


(Numéro de feuille/numéro de presse/date)



(Détail de la date)

A noter l'impression inversée des inscriptions de service par rapport à l'habitude.

A partir du 21.01.10 et le premier tirage du « Villeneuve les Avignon » (tirage du 21.01.10 au 28.01.10) l'ordre d'impresson des inscriptions de service change.
Le "date/numéro de presse/numéro de feuille" remplace le "numéro de feuille/numéro de presse".


(Détail de la date, du numéro de presse et du numéro de presse)


2.3.2.2.6.2. Timbres Commémoratifs imprimés sur les autres presses Taille-Douce

La presse TD6-1 (TD201) a été systématiquement utilisée au début pour l'impression des timbres commémoratifs avec des barres phosphorescentes à l'exception des émissions suivantes:
- « Marianne du 14 Juillet RF - Fond Mondial de lutte contre le Sida, la Tuberculose et le Paludisme » imprimée sur la presse TD6-5
- « Marianne des Français - Solidarité Asie » imprimée sur la presse TD6-5
- « Marianne et l'Europe - Solidarité Haïti » mise en vente le 20.01.10 sur la presse TD205. Existe sur un support gommé et sur un support autocollant.




(Détail du numéro de presse et de la date)


Depuis le « Rattachement de la Savoie à la France - Traité de Turin 1860 » imprimé le 04.02.10, la presse TD202 est également utilisée.


(Détail du numéro de presse et de la date en première position)



2.3.2.3. Les indicateurs de service sur les supports autocollants

2.3.2.3.1. Les indicateurs de service sur les carnets autocollants STEINER

Sur le premier carnet autocollant STEINER vendu à 20FF, imprimé en Juillet 93, les inscriptions de service sont à gauche.
Le feuillet supérieur est constitué de cinq TVP rouge « Marianne du Bicentenaire » et le feuillet inférieur de quatre TVP rouge « Marianne du Bicentenaire » et d'un 0.70FF brun foncé « Marianne du Bicentenaire ».
A partir de Septembre 93 les feuillets sont inversés pour montrer le timbre complémentaire et les inscriptions de service sont positionnées à droite.


(9 tirages du 08.07.93 au 08.01.96)

Sont également visibles les repères de découpe et le RE qui est plus long que ces premiers.


2.3.2.3.2.
Les indicateurs de service sur les carnets SAGEM

La presse TD6-7 imprime avec un cylindre de deux carnets en largeur et de quinze carnets en hauteur (soit 30 carnets = 300 timbres).

Sur les carnets SAGEM nous pouvons observer:
- le numéro de feuille


- la date et le numéro de presse


Positionnement des inscriptions de service sur les carnets autocollants SAGEM dans une bande de 10 carnets:


La position des inscriptions de service et leur impression ont évolué dans le temps.
Le premier carnet autocollant SAGEM avait les inscriptions de service sur la marge droite. Tous les autres carnets jusqu'en janvier 2007 ont eu les inscriptions à gauche.
Depuis début Mars 2008, les inscriptions de service sont de nouveau dans la marge droite des carnets.

Positionnement

Carnet TVP rouge « Marianne du Bicentenaire »
avec mention "La Poste vous simplifie la vie"

Autres carnets
A
B
-
C
-
D
-


(Début de bodine de carnets de distributeur SAGEM)

Sur les carnets SAGEM « Marianne et la Jeunesse » peuvent être observés un carré et un trait bleu sur la couverture.


(Source : SO.CO.CO.DA.MI.)

Ce premier est complété par un carré (vert ou rouge) imprimé dans la marge centrale de la bobine qui est par la suite chuté lors de l’échenillage.


(Source : SO.CO.CO.DA.MI.)

La correspondance, et le parfait alignement (horizontal) de ces carrés visibles par transparence du papier lors de son défilement, garantissent une concordante parfaite (en hauteur) entre les impressions des timbres et du texte de couverture.

2.3.2.3.4. Les indicateurs de service sur les carnets DAB

Chaque tour de virole imprime trois feuilles de feuilles carnets de vingt timbres (soit 360 timbres).

Sur les carnets autocollants de type DAB peuvent être observés :
- le numéro de la presse ainsi que la date
- le BOBST à partir de la « Marianne du 14 Juillet »


(Carnet DAB « La timbre, un plaisir qui se communique »)


2.3.2.3.3. Les indicateurs de service sur les timbres d’usage courant autocollants

Les timbres d’usage courant autocollants (feuille de 100 timbres, roulettes,…) ont les mêmes caractéristiques que les timbres d’usage courant gommés.

2.3.2.3.4. Les indicateurs de service sur les timbres commémoratifs autocollants

Les timbres commémoratifs autocollants ont les mêmes caractéristiques que les timbres commémoratifs gommés.


2.3.2.4. Les marges

Après avoir été non imprimées pendant longtemps les marges ont depuis quelques des inscriptions imprimées.

Lors du passage à l'Euro un texte a été imprimé sur la marge supérieure.


(TIMBRES / EN / EUROS / - MISE / EN /VENTE A / PARTIR / DU 1er / JANVIER / 2002)

Comme pour les TVP au tarif LETTRE un texte explicatif est imprimé sur les feuilles des TVP vert au tarif ECOPLI.
Le 5e tirage du TVP vert « Marianne du 14 Juillet - RF » imprimé sur la presse TD6-5 est le premier concerné sur une presse TD6.


(TIMBRE / A VALIDITE / PERMANENTE / CORRESPONDANT / AU / PREMIER / ECHELON / DE POIDS / DE / L'ECOPLI)


A partir de la « Marianne des Français » le nom de la Marianne est imprimé sur la marge supérieure. Le texte expliquant l'usage des TVP est donc déplacé sur la marge inférieure.

Le tirage du 06.02.08 du TVP bleu « Marianne des Français » sur la presse TD205 inaugure un nouveau texte avec l'explication de l'usage international (zone 1).


A partir du tarif du 01.07.11 et la généralisation des timbres à validité permanente les textes imprimés sur la marge inférieure sont:

Tarifs France Métropolitaine (et D.O.M-T.O.M)

Tarifs
Inscription sur la marge inférieure
ECOPLI 20g
LETTRE 20g
LETTRE 50g

LETTRE 100g

LETTRE 250g

Tarifs internationaux

Tarifs
Inscription sur la marge inférieure
U.E. et Suisse 20g
MONDE 20g

A partir du 01.10.11 avec l'apparition de la Lettre Verte de nouveaux textes spécifiques sont observables.

Tarifs
Inscription sur la marge inférieure
LETTRE VERTE 20g
LETTRE VERTE 50g

LETTRE VERTE 100g

LETTRE VERTE 250g